Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) La BOK relève son taux d'intérêt directeur au niveau pré-pandémique

Actualités 14.01.2022 à 14h54
Lee Ju-yeol
Comité de politique monétaire de la BOK

SEOUL, 14 jan. (Yonhap) -- Le gouverneur de la Banque de Corée (BOK), Lee Ju-yeol, a fait allusion à une autre hausse du taux d'intérêt directeur dans les mois à venir, même après qu'il a retrouvé le niveau pré-pandémique, pour atténuer les pressions inflationnistes et contrôler la dette des ménages.

Plus tôt dans la journée, le Comité de politique monétaire de la BOK a convoqué sa première réunion de l'année pour l'établissement du taux d'intérêt de base et a voté pour le relever d'un quart de point de pourcentage à 1,25%.

La décision est intervenue après que la banque centrale a relevé le taux de 0,25 point de pourcentage en novembre de l'année dernière. Il s'agit de la troisième augmentation depuis que la BOK a procédé à sa première hausse de taux d'un quart de point de pourcentage en période de pandémie en août 2021.

La hausse d'aujourd'hui a ramené le taux au niveau pré-pandémique d'avant mars 2020, lorsque la banque centrale a tenu une réunion d'urgence et l'a réduit d'un demi-point de pourcentage à 0,75% pour amortir les retombées de la pandémie. Deux mois plus tard, il a de nouveau abaissé le taux à un plus bas historique de 0,5%.

Ce taux est resté à un plus bas niveau record pendant environ deux ans pour consolider l'économie frappée par les dépenses faibles et les activités commerciales moroses sur fond d'incertitudes liées à la pandémie.

Dans un point de presse en ligne, Lee a dit que même après les trois hausses récentes, la politique monétaire de la banque centrale restera toujours «accommodante».

«Nous examinons divers facteurs pour déterminer si la politique est accommodante ou non», a dit Lee à des journalistes. «Le taux a été relevé aujourd'hui mais il semble toujours accommodant compte tenu de la croissance, de la situation d'inflation et des perspectives».

Pour expliquer la raison de la hausse du taux de ce vendredi, la BOK a déclaré que l'économie coréenne avait continué de poursuivre sa reprise, malgré les craintes sur le Covid-19, soutenue par les fortes exportations tandis qu'il y a une nécessité de contenir l'inflation alors que les prix du pétrole, des produits agricoles et du bétail, ainsi que d'autres matériaux sont en hausse.

La banque centrale a également laissé ouverte la possibilité d'une hausse supplémentaire du taux, en évaluant minutieusement la croissance économique, l'inflation et d'autres facteurs.

«Le comité continuera de mener sa politique monétaire afin de soutenir la croissance économique et stabiliser les prix à la consommation au niveau cible à un horizon de moyen terme, en prêtant une attention à la stabilité financière», a dit la BOK dans un communiqué.

La BOK a récemment intensifié ses efforts pour normaliser sa politique monétaire alors que l'économie se relance dans un contexte de fortes exportations et craintes croissantes sur l'inflation en raison de la perturbation des chaînes d'approvisionnement mondiales et du rebond de la consommation.

Les prix à la consommation ont augmenté de 3,7% en décembre par rapport à l'année dernière, marquant une hausse de plus de 3% pour le troisième mois consécutif.

En 2021, les prix à la consommation ont progressé de 2,5% par rapport à l'année précédente, la plus forte croissance en 10 ans. Ils sont plus élevés que l'objectif de la BOK de maintenir l'inflation annuelle à 2% à moyen terme.

L'inflation a émergé comme une question mondiale, incitant les gouverneurs des banques centrales aux Etats-Unis et dans d'autres principaux pays à resserrer leurs mesures monétaires.

Lee a dit que l'économie sud-coréenne était suffisamment solide pour atténuer l'impact des éventuelles restrictions de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) plus tôt que prévu, mais a noté que la BOK garderait un œil vigilant sur la politique monétaire aux Etats-Unis.

La dernière hausse de taux et l'éventuelle augmentation supplémentaire ont suscité une angoisse sur le fardeau financier croissant de nombreux ménages et petits commerçants qui ont contracté plus de dettes pour acheter des logements ou obtenu des fonds pour résister à la baisse économique.

Des observateurs du marché prévoient que le BOK pourrait relever le taux d'intérêt directeur à 1,5% ou 1,75% d'ici la fin de cette année. La prochaine réunion aura lieu le 24 février.

Suite à la décision de la hausse du taux d'intérêt directeur en novembre, le gouverneur de la BOK, Lee Ju-yeol, avait dit à des journaliste que la politique monétaire du pays était toujours accommodante en signalant la possibilité d'une hausse supplémentaire du taux.

La hausse du taux est intervenue malgré des préoccupations croissantes sur une résurgence possible des cas de nouveau coronavirus (Covid-19) et la propagation du variant Omicron plus contagieux.

La quatrième plus grande économie d'Asie est sur la voie de la reprise grâce aux exportations robustes mais un bond des cas du virus et la propagation rapide du mutant Omicron pourraient saper la reprise des dépenses privées.

Le gouvernement a réimposé des restrictions antivirus renforcées à la mi-décembre après que les infections quotidiennes ont atteint près de 8.000 dans le cadre du programme «vivre avec le Covid».

La BOK prévoit que l'économie sud-coréenne progressera de 3% cette année après une prévision de croissance de 4% l'année dernière. Le gouvernement prédit que l'économie croîtra de 3,1% cette année.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page