Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Washington condamne le tir des missiles nord-coréens et appelle au dialogue

Corée du Nord 15.01.2022 à 10h07
Des gens regardent la nouvelle concernant le tir de missile balistique présumé de la Corée du Nord à la gare de Séoul, le mardi 11 janvier 2022. Le missile nord-coréen a été tiré seulement six jours après le tir d'essai d'un soi-disant missile hypersonique.

WASHINGTON/SEOUL, 15 jan. (Yonhap) -- Les Etats-Unis ont condamné le dernier tir de missiles effectué vendredi par la Corée du Nord, appelant Pyongyang à dialoguer, d'après un officiel du département d'Etat américain.

«Les Etats-Unis condamnent le tir du missile balistique de la RPDC (République populaire démocratique de Corée). Ce tir est une violation de multiples résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et est une menace contre les pays voisins de la RPDC ainsi que la communauté internationale», a noté un porte-parole du département d'Etat américain.

«Nous maintenons notre engagement envers une approche diplomatique avec la RPDC et l'appelons au dialogue. Notre promesse de défendre la république de Corée et le Japon reste à toute épreuve», a dit cet officiel du gouvernement américain.

La Corée du Nord a tiré hier deux missiles balistiques présumés de courte portée depuis Ulju dans la province du Pyongan du Nord près de la frontière avec la Chine. Ces missiles ont parcouru environ 430 km à une altitude de 36 km, d'après la déclaration d'hier des autorités militaires de Séoul.

Le tir de vendredi est le 3e depuis le début de cette année après les deux missiles supposés de type hypersonique du 5 et 11 janvier.

Suite à ces deux tirs précédents, les Etats-Unis ont immédiatement appliqué des sanctions contre six personnes nord-coréennes impliquées dans le développement d'armes de destruction massive (ADM) et de missiles balistiques, appelant le Conseil de sécurité de l'ONU à adopter des sanctions supplémentaires contre la Corée du Nord.

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a également noté que les Etats-Unis appliqueront «tous les moyens appropriés» contre le programme nord-coréen de missiles balistiques. La Corée du Nord a déclaré hier qu'elle allait réagir de manière «plus ferme et déterminée» après l'imposition des nouvelles sanctions par les Etats-Unis.

Du côté du Pentagon, son porte-parole John Kirby a indiqué dans un briefing que les Etats-Unis travaillent étroitement avec la Corée du Sud afin de maintenir leur posture de défense tout en soulignant sa volonté de dialoguer avec la Corée du Nord, sans mentionner les «moyens appropriés» évoqués par Blinken.

«Je crois que nous avons clairement indiqué que nous voulons nous asseoir (à la table des négociations) et discuter des sujets concernés avec la Corée du Nord», a déclaré Kirby, qui a ajouté que la Corée du Nord ne s'est pas montré intéressée par le dialogue.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page