Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La candidate du parti mineur Sim Sang-jeung sort de son silence de 4 jours

National 16.01.2022 à 17h02
Sim Sang-jeung, la candidate à l'élection présidentielle 2022 du Parti de la Justice (PJ), parti de l'opposition, quitte le site de l'effondrement d'un immeuble d'habitation en construction, qui a fait un mort et cinq disparus, situé dans le quartier de Hwajeong à Gwangju, le dimanche 16 janvier 2022. Sim a repris ses activités après avoir pris 4 jours de repos suite à la chute de sa popularité dans la course électorale. Sim s'est entretenu avec les proches des disparus et les secouristes.

SEOUL, 16 jan. (Yonhap) -- Sim Sang-jeung, du Parti de la Justice (PJ), une formation mineure de l'opposition, s'est rendue sur le site de l'effondrement d'un immeuble d'habitation en construction à Gwangju, ce dimanche, après 4 jours d'arrêt de sa campagne électorale suite à la chute de sa popularité.

Sim a voulu s'entretenir avec des proches des victimes, un mort et cinq disparus, et des secouristes afin de faire part de ses condoléances. Elle n'a pas donné plus de détails sur la reprise de sa campagne électorale et sur son agenda dans les jours à venir.

«Je souhaite que l'opération de secours s'achève rapidement, tenant compte de l'angoisse des proches des victimes», a-t-elle noté. Elle a simplement dit aux journalistes «je n'ai pas plus de commentaires à faire aujourd'hui, je communiquerai lors d'une conférence de presse à venir.»

Sim a suspendu sa campagne électorale le mercredi 12 janvier. Son camp avait envoyé un message disant «la candidate Sim Sang-jeung accepte la situation actuelle de la campagne comme une crise et suspend sa campagne pour mener une réflexion approfondie».

Les observateurs estiment que la chute de sa popularité malgré sa campagne serait un vecteur important de cette décision puisque le résultat d'un sondage réalisé du 8 au 10 janvier et publié le jour de sa décision démontre qu'elle n'a que 2,2% de soutien parmi les sondés, le niveau le plus bas depuis le début de sa campagne.

Le soutien à Sim dans un sondage publié ce dimanche par l'Institut coréen des opinions sociales (KSOI) s'élève à 3,6%. Elle avait reçu 6,17% des voix lors de la précédente élection présidentielle en 2017.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page