Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le ministre des Finances rejette la demande du parti au pouvoir d'augmenter le budget supplémentaire

Actualités 17.01.2022 à 21h37

SEOUL, 17 jan. (Yonhap) -- Le ministre des Finances Hong Nam-ki s'est opposé lundi à la demande du parti au pouvoir d'augmenter la taille du budget supplémentaire proposé par le gouvernement.

Le ministère des Finances travaille sur une nouvelle série de budgets supplémentaires d'une valeur de 14.000 milliards de wons (11,7 milliards de dollars) pour soutenir les petits commerçants durement touchés par la pandémie de Covid-19.

Le Parti démocrate (PD) au pouvoir a soulevé la nécessité d'augmenter la taille du budget supplémentaire afin de fournir un soutien plus important à un plus grand nombre d'entreprises avant l'élection présidentielle de mars. Le gouvernement a déclaré qu'il cherchait à offrir 3 millions de wons chacun à environ 3,2 millions de commerçants.

«Etant donné qu'il est rare que le gouvernement établisse un budget supplémentaire au début de la nouvelle année, il est nécessaire que sa taille soit maintenue pendant l'examen parlementaire», a déclaré Hong aux journalistes. «Nous attendons de l'Assemblée nationale qu'elle respecte la position du gouvernement».

Le gouvernement prévoit de soumettre la proposition de budget supplémentaire à l'Assemblée nationale le 24 janvier, après l'approbation du Cabinet cette semaine.

Le budget prévu sera d'abord financé par la vente de dettes, car les 10.000 milliards de wons supplémentaires de recettes fiscales excédentaires de 2021 ne pourront être utilisés qu'après que le gouvernement aura réglé les comptes de l'Etat de l'année dernière en avril.

Dans le même temps, Hong a déclaré que l'objectif de croissance économique du gouvernement pour 2022 reste le même, à 3,1%, même si le pays a renforcé les mesures antivirus suite à la recrudescence des cas de Covid-19.

Selon le ministre, le gouvernement s'attendait «avec prudence» à ce que la quatrième économie d'Asie connaisse une croissance de 4% l'année dernière, grâce à la vigueur des exportations.

«Les restrictions en matière de virus ont été renforcées et seront en vigueur tout au long du mois de janvier en raison de la propagation du variant Omicron. Nous avons quelques inquiétudes, mais nous maintenons son objectif de croissance pour 2022 à 3,1%», a-t-il déclaré.

Les autorités sanitaires avaient imposé des mesures antivirus plus strictes, notamment un plafond de quatre personnes sur les rassemblements privés et un couvre-feu à 21 heures dans les cafés et restaurants, du 18 décembre à dimanche.

Le gouvernement a partiellement assoupli ces mesures lundi en portant à six le nombre maximum de personnes autorisées à se rendre dans des lieux privés et en maintenant le couvre-feu jusqu'au 6 février, alors que le nombre de cas de virus est tombé à 4.000 ce mois-ci.

Cette photo, prise le 11 janvier 2022, montre une notice installée dans un magasin du quartier commerçant de Myeongdong, à Séoul, indiquant qu'il va fermer temporairement ses portes en raison de la pandémie de Covid-19. (Yonhap)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page