Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Séoul et Riyad conviennent de développer conjointement un écosystème de l'hydrogène

Actualités 19.01.2022 à 09h22
Le président Moon Jae-in (à g.) s'entretient avec le prince héritier Mohammed ben Salmane au palais du second à Riyad le mardi 18 janvier 2022.
Le président Moon Jae-in prononce un discours lors d'un forum d'affaires à Riyad en Arabie saoudite le mardi 18 janvier 2022.
Le président Moon Jae-in (à gauche) et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane après avoir assisté à une cérémonie d'accueil officielle à leur arrivée à l'aéroport international King Khalid de Riyad le 18 janvier 2022 (heure locale).

RIYAD, 18 jan. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in, arrivé mardi en Arabie saoudite, s'est entretenu avec le prince héritier Mohammed ben Salmane, dirigeant de facto du royaume riche en pétrole, et les deux parties sont convenues de développer conjointement un écosystème de l'hydrogène.

Après avoir tenu les pourparlers au palais Al-Yamamah à Riyad, les deux pays ont signé des accords préliminaires pour développer ensemble de l'«hydrogène vert» produit à partir de sources d'énergie renouvelables et pour construire conjointement un écosystème de l'hydrogène, a indiqué le bureau de Moon dans un communiqué.

Dans le cadre de ces accords, la Corée du Sud pourrait obtenir un approvisionnement en hydrogène et en ammoniac neutres en carbone en provenance d'Arabie saoudite. En retour, Séoul pourrait aider Riyad à exploiter des voitures à hydrogène et des stations-service à hydrogène, selon le communiqué.

Durant la réunion, Moon a noté la politique «Vision 2030» de l'Arabie saoudite visant à réduire la dépendance du pays au pétrole et à développer son secteur des services publics.

Moon a également affirmé que les deux pays ont élargi leur coopération au-delà de la construction, des infrastructures et de l'énergie dans des domaines tels que l'hydrogène, la défense, la propriété intellectuelle et la médecine.

L'Arabie saoudite est le plus grand partenaire commercial de la Corée du Sud au Moyen-Orient. Le royaume est également le plus grand fournisseur de pétrole brut de la Corée du Sud.

Le prince héritier Mohammed ben Salmane a exprimé son soutien aux efforts de Moon pour instaurer la paix dans la péninsule coréenne, selon le communiqué.

Moon était à Dubaï lundi, lorsque une attaque de drone, revendiquée par les rebelles houthis du Yémen, a tué trois personnes et un incendie s'est déclaré sur un chantier de construction à l'aéroport international d'Abou Dhabi. Les rebelles ont saisi également le 3 janvier un bateau battant pavillon émirien en mer Rouge.

Durant l'entretien, Moon a dit qu'il «condamnait fortement» la saisie et les activités qui «menacent la paix et la stabilité au Moyen-Orient», selon la porte-parole présidentielle Park Kyung-mee.

Moon a indiqué au prince héritier qu'il souhaitait que le navire et les membres d'équipage soient libérés et rentrent chez eux sains et saufs.

Le chef de l'Etat et le prince héritier ont également discuté d'accords potentiels dans la défense, pour des armes et aussi des réacteurs de fusion nucléaire, selon Park.

La Corée du Sud négocie actuellement avec l'Arabie saoudite pour la vente d'armes avancées à Riyad. Moon a dit au prince héritier qu'il s'attendait à des résultats positifs, a indiqué Park à des journalistes.

Le président a également dit être confiant que la Corée du Sud deviendra un «partenaire idéal» pour le projet de l'Arabie saoudite de construire des centrales nucléaires, a dit Park aux journalistes.

Après les pourparlers, le chef de l'Etat a prononcé un discours liminaire lors d'un forum d'affaires.

«L'Arabie saoudite, qui a le potentiel de produire de l'hydrogène propre telle que de l'hydrogène verte et bleue, et la Corée du Sud, qui a des points forts dans l'utilisation de l'hydrogène en se basant sur les véhicules à hydrogène et la technologie des piles à combustible, doivent coopérer étroitement pour mener l'économie de l'hydrogène mondiale», a dit Moon lors du forum.

Le président a exhorté les chefs d'entreprise saoudiens à élargir la coopération commerciale avec la Corée du Sud dans les secteurs de la santé publique et des technologies numériques comme un moyen de faire face à l'ère post-pandémique.

Moon a également rencontré Yasir Al-Rumayyan, le patron de Saudi Aramco, la compagnie nationale saoudienne d'hydrocarbures. Il cumule également le poste de directeur du Fonds public d'investissement de l'Arabie saoudite.

Le chef de l'Etat a dit au président d'Aramco que la coopération avec les sociétés sud-coréennes liées à l'hydrogène pourrait présenter des opportunités d'investissement pour l'Arabie saoudite.

Le voyage en Arabie saoudite fait suite à une visite de quatre jours à Dubaï qui a compris la signature d'un accord préliminaire avec les Emirats arabes unis (EAU) pour vendre des missiles sol-air de moyenne portée dans le dernier signe d'approfondissement de la coopération en matière de défense entre les deux nations.

Moon se rendra en Egypte mercredi.

as26@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page