Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Moon et al-Sissi visent la vente de l'obusier sud-coréen K-9 à l'Egypte

Actualités 21.01.2022 à 08h53
Le président Moon Jae-in prend la parole lors d'un forum d'affaires au Caire le jeudi 20 janvier 2022.
Le président Moon Jae-in assiste à une table ronde d'affaires sur l'avenir et l'industrie verte Corée du Sud-Egypte dans un hôtel au Caire le jeudi 20 janvier 2022.
Le président Moon Jae-in et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi posent pour la caméra avant de tenir un sommet le 20 janvier 2022. (Yonhap)
Le président Moon Jae-in et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi tiennent un sommet le 20 janvier 2022. (Yonhap)

LE CAIRE, 20 jan. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a déclaré ce jeudi qu'il mènera des efforts conjoints avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi pour conclure un accord de vente d'obusiers automoteurs K-9 à l'Egypte.

Moon a fait cette déclaration lors de l'annonce conjointe des résultats de ses entretiens avec le président égyptien, suscitant l'espoir d'un autre accord d'exportation d'obusiers K-9, après le contrat de 1.900 milliards de wons signé lors de la visite de Moon en Australie le mois dernier.

Les deux dirigeants sont convenus qu'un accord sur les obusiers K-9 est «une réalisation de la coopération de défense basée sur la confiance mutuelle entre les deux nations et l'artillerie automotrice K9 contribue grandement à renforcer la puissance de l'armée égyptienne», a déclaré Moon.

Moon a déclaré que le président égyptien et lui-même sont convenus de «travailler ensemble pour parvenir à une conclusion finale» des négociations en cours sur les obusiers K-9.

Si l'accord est conclu, il s'agira de la première exportation d'obusiers K-9 vers les régions du Moyen-Orient et de l'Afrique. La Corée du Sud a vendu des obusiers K-9 à la Turquie, la Pologne, l'Inde, la Norvège, la Finlande, l'Estonie et l'Australie.

Un haut officiel présidentiel a déclaré à des journalistes que la Corée du Sud et l'Egypte menaient des négociations de dernière minute bien que le sommet entre Moon et le président égyptien soit terminé.

Kang Eun-ho, le chef de l'Administration du programme d'acquisition de défense (DAPA) et son homologue égyptien ont reçu l'ordre des deux présidents de continuer les «négociations jusqu'à la dernière minute», a dit l'officiel sous couvert d'anonymat.

A la question de savoir si les deux côtés pourraient parvenir à un accord avant la fin de la visite de Moon en Egypte vendredi, l'officiel a répondu qu'un accord pourrait être possible.

«Nous observons avec prudence le résultat des négociations», a ajouté l'officiel.

Durant le sommet, la Corée du Sud et l'Egypte sont aussi convenus de mener une étude de faisabilité conjointe sur un accord de libre-échange bilatéral, faisant ainsi le premier pas vers la signature d'un accord.

Un ALE avec l'Egypte, s'il se concrétise, constituerait le premier pacte de libre-échange de la Corée du Sud avec un pays africain.

Le commerce bilatéral entre la Corée et l'Egypte a augmenté ces dernières années et s'est élevé à 2,3 milliards de dollars l'année dernière. Les investissements cumulés de la Corée du Sud en Egypte ont atteint 730 millions de dollars à la fin de l'année dernière.

Moon et le président égyptien ont également signé un protocole d'accord qui prévoit que Séoul accorde un prêt à taux réduit d'un milliard de dollars à l'Egypte au cours des cinq prochaines années.

Ce prêt devrait financer des projets de construction et d'infrastructure en Egypte, notamment la modernisation des réseaux ferroviaires et la construction d'usines de dessalement, selon des responsables sud-coréens.

En outre, les deux dirigeants sont convenus d'élargir la portée de la coopération existante dans les domaines de l'espace, de la défense, de la culture et des échanges entre les peuples, selon le communiqué.

Moon a également demandé à l'Egypte de soutenir la candidature de la Corée du Sud à l'organisation de l'Exposition universelle dans la ville portuaire de Busan, dans le sud-est du pays, en 2030.

La visite de Moon au Caire est le premier voyage d'un président sud-coréen dans ce pays africain depuis 16 ans.

Plus tard dans la journée, Moon a assisté à un forum d'affaires où des entreprises des deux nations ont discuté du renforcement de la coopération dans les domaines des voitures électriques, des technologies de l'information et des transports.

Le chef de l'Etat a fait savoir lors du forum que l'Egypte, dont environ la moitié de la population a 30 ans ou moins, a le potentiel de connaître un grand développement économique.

«La Corée explorera la future ère post-pandémique avec l'Egypte en forte croissance», a dit Moon. Pour cela, la Corée du Sud et l'Egypte doivent renforcer la coopération dans les véhicules électriques et les buildings écologiques ainsi que les efforts pour lutter contre le changement climatique, a indiqué Moon.

L'Egypte est la dernière étape du voyage du président au Moyen-Orient, qui l'a conduit aux Emirats arabes unis et en Arabie saoudite.

Le chef de l'Etat sud-coréen a déclaré à un journal arabe que la Corée du Sud et l'Egypte pourraient bénéficier d'avantages mutuels s'ils signaient un accord de libre-échange.

«L'Egypte offre à la Corée des possibilités de pénétrer le marché africain, tandis que la Corée offre à l'Egypte des possibilités de pénétrer le marché asiatique», a déclaré Moon dans cette interview publiée plus tôt dans la journée.

mathieu@yna.co.kr

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page