Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Proposition d'un budget additionnel de 14.000 Mds de wons pour soutenir les commerçants touchés par la pandémie

Actualités 21.01.2022 à 14h50

SEOUL, 21 jan. (Yonhap) -- Le gouvernement a proposé ce vendredi un budget supplémentaire de 14.000 milliards de wons (11,8 milliards de dollars) pour soutenir les petits commerçants frappés par la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) sur fond de renforcement prolongé des restrictions antivirus.

La première rallonge budgétaire de cette année sera financée avec des émissions de bons du Trésor d'une valeur globale de 11.300 milliards de wons, selon le ministère de l'Economie et des Finances. Elle représente le septième budget additionnel destiné à faire face aux retombées de la pandémie.

Le gouvernement projette de soumettre lundi prochain le nouveau projet de budget supplémentaire à l'Assemblée nationale en vue de son adoption.

Le Parti démocrate (PD), au pouvoir, a intensifié son appel pour la mise en place d'une nouvelle série d'aides pour les commerçants affectés par l'épidémie malgré des critiques selon lesquelles les subventions à venir sont destinées à acheter des votes à l'élection présidentielle du 9 mars.

La taille du budget supplémentaire pourrait augmenter lors de l'examen parlementaire alors que le parti au pouvoir et la principale formation d'opposition mettent en avant la nécessité d'un soutien plus important.

Le ministre de l'Economie et des Finances Hong Nam-ki a déclaré que son ministère avait décidé du montant du budget en tenant compte de son impact global sur l'économie, comme l'inflation et le marché obligataire.

«Nous attendons de l'Assemblée nationale qu'elle respecte autant que possible la proposition du gouvernement», a fait savoir Hong lors d'un point de presse.

Le parti au pouvoir dispose d'une majorité parlementaire avec 169 sièges à l'Assemblée nationale qui compte 295 membres, tandis que la principale formation d'opposition, le Parti du pouvoir du peuple (PPP), occupe 106 sièges.

Quartier commercial de Myeongdong. (Photo d'archives Yonhap)

De ce budget proposé, 11.500 milliards de wons seront mis de côté pour soutenir les commerçants et les micro-entreprises frappés par les mesures antivirus qui ont été reconduites à cause de la pandémie prolongée.

Le gouvernement projette de dépenser 9.600 milliards de wons afin de fournir de nouveau 3 millions de wons à chacun des 3,2 millions de commerçants dans le but de les aider à payer leur loyer et à couvrir d'autres frais.

Le pays consacrera également 1.900 milliards de wons au renforcement du programme d'Etat visant à indemniser les commerçants pour leurs pertes causées par les mesures gouvernementales imposant la fermeture ou la suspension de leurs activités en raison du Covid-19. Cette décision portera le budget correspondant à 5.100 milliards de wons contre 3.200 milliards de wons actuellement.

Pour contenir la recrudescence des transmissions, les autorités sanitaires ont imposé des règles antivirus plus strictes, notamment un plafond de quatre personnes pour les rassemblements privés et un couvre-feu à 21h aux cafés et restaurants, du 18 décembre à dimanche dernier.

Le gouvernement a partiellement assoupli les restrictions virales lundi en portant la limite des rassemblements privés à six personnes tout en maintenant le couvre-feu jusqu'au 6 février. Le nombre contamination est resté dans les 6.000 après avoir grimpé à près de 8.000 fin décembre.

Du budget supplémentaire, le pays prévoit de dépenser 1.500 milliards de wons pour augmenter le nombre de lits d'hôpitaux destinés aux patients gravement malades et acheter des pilules et des vaccins contre le Covid-19. Les 1.000 milliards de wons restants seront mis de côté en tant que fonds de réserve afin de se préparer aux demandes liées à la quarantaine au milieu de la propagation du variant Omicron.

La proposition de budget supplémentaire est intervenue alors que la Corée du Sud a enregistré des recettes fiscales excédentaires en 2021 dans un contexte de hausse des prix des actifs et de reprise économique.

Le gouvernement aurait enregistré quelque 10.000 milliards de wons de recettes fiscales excédentaires l'année dernière, en plus des 50.600 milliards de wons cumulés précédemment.

Le budget supplémentaire proposé sera d'abord financé par la vente de la dette, car les recettes fiscales excédentaires ne pourront être utilisées qu'après que le gouvernement aura réglé en avril les comptes de l'Etat de l'année dernière.

Hong Nam-ki s'était précédemment opposé à l'élaboration d'un budget supplémentaire en janvier, affirmant que la priorité du gouvernement est de mettre en œuvre un budget national record de 607.700 milliards de wons pour 2022.

Les critiques ont estimé que la décision du gouvernement de créer un budget supplémentaire n'était pas en phase avec le resserrement monétaire de la Banque de Corée (BOK), affirmant que cela pourrait exercer une pression haussière sur l'inflation.

«Le budget supplémentaire devrait avoir un impact limité sur l'inflation car un soutien sera fourni aux commerçants concernés sous la forme de transferts», a expliqué Hong.

«Mais si la taille du budget augmente, nous ne pourrons pas nous empêcher d'avoir des inquiétudes quant à son impact sur l'inflation», a-t-il ajouté.

La semaine dernière, la BOK a relevé le taux d'intérêt de référence d'un quart de point de pourcentage à 1,25%, marquant la troisième augmentation de l'ère pandémique après août et novembre de l'année dernière. La banque centrale a fait allusion à d'autres hausses de taux dans les mois à venir pour maîtriser l'inflation.

Les prix à la consommation en Corée du Sud ont connu une croissance de 2,5% l'an dernier par rapport à l'année précédente, soit le rythme le plus rapide en 10 ans, en raison de la flambée des coûts de l'énergie et des prix élevés des produits agricoles. La BOK a fixé ses perspectives d'inflation pour 2022 à 2%.

(LEAD) Proposition d'un budget additionnel de 14.000 Mds de wons pour soutenir les commerçants touchés par la pandémie - 2

Avec la rallonge budgétaire, la dette nationale devrait atteindre 1.075.700 milliards de wons cette année, en hausse par rapport à l'estimation précédente de 1.064.400 milliards de wons, selon le ministère. La dette souveraine dépassera la barre des 1.000.000 milliards de wons pour la première fois cette année.

Le ratio de la dette par rapport au PIB devrait également atteindre un niveau record de 50,1% contre 50% précédemment. Le déficit budgétaire devrait se situer autour de 68.100 milliards de wons cette année.

La Corée du Sud a suffisamment de marge pour mener une politique budgétaire expansionniste, mais les décideurs économiques ont tiré la sonnette d'alarme sur le rythme de croissance de la dette.

L'incertitude politique avec l'élection présidentielle cette année ajoutera également des risques à la mise en œuvre de la politique économique.

Le successeur du président Moon Jae-in voudra peut-être élaborer un autre budget supplémentaire pour tenir ses promesses électorales après le scrutin du 9 mars.

Séoul a élaboré deux budgets supplémentaires totalisant quelque 50.000 milliards de wons l'année dernière pour fournir un soutien sur mesure aux petits commerçants et des aides financières aux personnes dont les revenus se situent à 88% au bas de l'échelle.

En 2020, le pays a élaboré quatre budgets supplémentaires totalisant environ 67.000 milliards de wons pour faire face à la pandémie de Covid-19. En mai de cette année-là, le gouvernement a distribué 14.300 milliards de wons en chèques de relance à tous les ménages.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page