Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les Etats-Unis ont proposé de fournir à la Corée du Nord 60 mlns de vaccins via l'ONU

National 21.01.2022 à 19h43

SEOUL, 21 jan. (Yonhap) -- Les Etats-Unis ont proposé d'envoyer 60 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 à la Corée du Nord via les Nations unies le mois dernier et la Corée du Nord se serait montré intéressée bien qu'elle n'ait pas encore répondu officiellement, a déclaré ce vendredi un député sud-coréen citant des informations du Service national du renseignement (NIS).

Le NIS a partagé cette information lors d'un briefing donné au président et membres de la commission parlementaire du renseignement, a déclaré le député du Parti démocrate, Kim Kyung-hyup, à l'agence de presse Yonhap.

«Les vaccins ont été offerts comme s'ils venaient des Nations unies», a-t-il dit. «L'ambassadeur nord-coréen aux Nations unies, Kim Song, s'est montré très intéressé. Il a demandé si les vaccins étaient ceux de Pfizer ou de Moderna et a dit qu'il communiquera l'information à Pyongyang.»

L'échange a eu lieu en décembre, mais les Etats-Unis n'ont toujours pas reçu de réponse de la Corée du Nord.

«Il semble que les Etats-Unis aient exprimé leur volonté de fournir des vaccins car ils reconnaissent la nécessité de l'aide humanitaire et de la coopération mondiale contre le virus», a ajouté le député. «Le Vatican a également exprimé sa volonté de fournir des vaccins».

La Corée du Nord a insisté sur le fait que le pays est exempt de nouveau coronavirus, tout en appliquant des restrictions strictes et en fermant les frontières.

En début de semaine, deux trains de marchandises nord-coréens ont été repérés traversant la ville frontalière chinoise de Dandong pour la première fois en un an et demi.

Le NIS a déclaré que les trains semblaient transporter des fournitures médicales, de la nourriture et des matériaux de construction en provenance de Chine, mais rien en provenance du Nord puisqu'ils sont partis à vide, selon le député.

«La position du Nord est qu'il reconsidérera sa position si les Etats-Unis n'offrent pas de mesures correspondantes pour la suspension des essais nucléaires et de missiles balistiques intercontinentaux», a déclaré le député concernant l'éventuelle reprise des essais nucléaires et tirs de missiles balistiques en Corée du Nord.

«La Corée du Nord voulait probablement trouver des moyens d'attirer l'attention des Etats-Unis, car ces derniers ne s'intéressent guère au Nord car ils s'occupent de l'Ukraine et du Moyen-Orient», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le NIS a également fait part de son intention de créer un nouveau département chargé de gérer les questions des chaînes d'approvisionnement suite à la récente pénurie d'importations de solutions d'urée.

Le député du Parti democrate Kim Kyung-hyup. (Photo d'archives Yonhap)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page