Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pyongyang dément les allégations de cyberattaques et qualifie les Etats-Unis d'«empire du piratage»

Actualités 08.02.2022 à 15h28

SEOUL, 08 fév. (Yonhap) -- La Corée du Nord a démenti les allégations selon lesquelles elle aurait mené une série de vols de crypto-monnaies et de cyberattaques contre d'autres nations, les qualifiant de «création» de Washington. Elle a également qualifié les Etats-Unis d'«empire du piratage» et de «pays de vol de renseignements».

Le Nord a partagé cette affirmation dans un article publié lundi sur le site Web du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, à la suite d'un récent rapport de la société américaine d'analyse de blockchain Chainalysis indiquant que des pirates nord-coréens ont volé environ 400 millions de dollars de crypto-monnaie par le biais de cyberattaques en 2021.

«Les Etats-Unis font des histoires depuis le début de la nouvelle année, faisant largement connaître nos "vols de crypto-monnaie" et nos "cyberattaques" sur d'autres pays», indique l'article. «C'est une "création" qui ne peut être produite que par des Etats-Unis endurcis jusqu'à la moelle avec une répugnance invétérée envers notre pays.»

Décrivant les Etats-Unis comme «l'Etat des cybercrimes les plus graves au monde», le royaume ermite a critiqué Washington pour «avoir abusé du cyberespace» afin de «poursuivre son hégémonie».

«Les actes méprisables américains de faire connaître les sophismes de nos "cyberattaques" et "vols de crypto-monnaie" sont destinés à ternir le prestige de notre Etat ainsi qu'à menacer et défier sérieusement notre souveraineté, et par conséquent, nous ne négligerons jamais ces actes», a affirmé le ministère.

Citant un rapport confidentiel de l'ONU rédigé par un groupe d'experts, Reuters avait précédemment rapporté que la Corée du Nord avait volé plus de 50 millions de dollars entre 2020 et mi-2021 à au moins trois Bourses de crypto-monnaie en Amérique du Nord, en Europe et en Asie.

Pyongyang dément les allégations de cyberattaques et qualifie les Etats-Unis d'«empire du piratage» - 1

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page