Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul intensifie ses efforts pour lutter contre la faible natalité

Actualités 10.02.2022 à 15h04

SEOUL, 10 fév. (Yonhap) -- La Corée du Sud a déclaré ce jeudi qu'elle renforcerait les mesures destinées à lutter contre la tendance à la baisse de la natalité qui s'est accentuée pendant la pandémie de Covid-19, alors que le pays subira probablement une forte baisse de sa population en âge de travailler dans les années à venir.

Le gouvernement prévoit de lancer ce mois-ci le quatrième groupe de travail pangouvernemental pour faire face aux défis démographiques, notamment la baisse de la population et la préparation à une société super-vieillissante, selon le ministère de l'Economie et des Finances.

Le ministère a déclaré que le pays prévoyait de discuter des moyens de faire rebondir ses «super» faibles taux de natalité dans les années à venir.

Séoul intensifie ses efforts pour lutter contre la faible natalité - 1

Séoul a déclaré qu'il prévoyait d'augmenter les avantages fiscaux et autres incitations sur les mariages et les accouchements pour les jeunes. Il proposera des mesures visant à encourager davantage de couples à utiliser un congé parental et renforcer les services de garde d'enfants.

Le pays envisagera également de réorganiser le système national de retraite, craignant que le fonds de pension ne se tarisse plus rapidement que prévu dans un contexte de vieillissement rapide.

Au rythme actuel, la caisse nationale de retraite devrait commencer à afficher un déficit en 2039 et se tarir complètement d'ici 2055, selon un rapport de 2020 du bureau du budget de l'Assemblée nationale.

La Corée du Sud est confrontée à une situation démographique sombre, car sa population en âge de travailler devrait chuter à un rythme rapide.

On estime que la population totale du pays a enregistré sa première baisse l'année dernière en raison du taux de natalité chroniquement bas du pays, du vieillissement rapide et de la baisse du nombre d'étrangers s'installant ici en raison de la pandémie.

Le taux de fécondité total du pays, c'est-à-dire le nombre moyen d'enfants qu'une femme porte au cours de sa vie, a atteint un bas historique de 0,84 l'année dernière. Il était bien inférieur au niveau de remplacement de 2,1 qui maintiendrait la population sud-coréenne stable à 52 millions.

L'indice synthétique de fécondité devrait chuter à 0,7 en 2024 avant de rebondir à 1 en 2031.

De nombreux jeunes retardent ou renoncent à se marier ou à avoir des enfants en raison de difficultés économiques et de changements dans les normes sociales. Le nombre de ceux qui se marient a fortement chuté en raison de la pandémie de Covid-19.

Cette tendance risque d'accentuer la baisse importante de la population en âge de travailler, un phénomène connu sous le nom de falaise démographique.

En 2020, la population en âge de travailler, les personnes âgées de 15 à 64 ans, s'élevait à 37,4 millions, soit 72,1% de la population totale. Les baby-boomers, nés entre 1955 et 1963, ont commencé à atteindre l'âge de 65 ans l'an dernier.

Cette population devrait chuter en moyenne de 360.000 par an dans les années 2020 et diminuer de 530.000 par an dans les années 2030.

Séoul intensifie ses efforts pour lutter contre la faible natalité - 2

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page