Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pékin 2022-Short-track : malgré les obstacles, la Corée du Sud reste au sommet mondial

Gros plans 17.02.2022 à 11h30

PEKIN, 17 fév. (Yonhap) -- Après avoir aidé la Corée du Sud à remporter la médaille d'argent du relais 3.000m féminin en patinage de vitesse sur piste courte aux Jeux olympiques de Pékin 2022 vendredi dernier, Choi Min-jeong a expliqué comment elle et ses coéquipières «ont fait de leur mieux malgré les circonstances».

Même si elle n'a pas donné davantage de précisions, ceux qui ont suivi les compétitions de patinage de vitesse sur piste courte ou les JO d'hiver de Pékin savaient à quoi elle faisait allusion.

La patineuse vitesse sur piste courte sud-coréenne Choi Min-jeong porte le drapeau national après avoir remporté la médaille d'or au 1.500m aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022 au Palais omnisports de la capitale à Pékin, le mercredi 16 février 2022.

Et malgré ces défis, la Corée du Sud est toujours en tête de tous les pays avec cinq médailles en short-track ici, avec deux médailles d'or et trois d'argent. Les Pays-Bas, la Chine, le Canada et l'Italie ont chacun remporté quatre médailles au total.

Choi, qui avait gagné l'argent au 1.000m avant la médaille du relais, a couronné sa deuxième apparition olympique avec l'or au 1.500m mercredi. Hwang Dae-heon est l'autre médaillée d'or pour la Corée du Sud, avec son titre au 1.500m. Egalement mercredi, Hwang et ses coéquipiers ont empoché l'argent au relais masculin 5.000m.

Et il est juste de se demander combien de médailles supplémentaires la Corée du Sud aurait pu gagner, ou comment certains des métaux auraient pu être différents, sans les défis susmentionnés.

La patineuse de vitesse sur piste courte sud-coréenne Choi Min-jeong (devant) lors de la course de 1.500m aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022 au Palais omnisports de la capitale à Pékin, le mercredi 16 février 2022. Choi a remporté la médaille d'or.

D'une part, Choi et son équipe de relais ont dû faire sans deux des trois premiers finalistes des essais olympiques l'an dernier.

Shim Suk-hee, double championne olympique de relais qui a remporté les essais, a été interdite de compétition ici en raison de problèmes hors glace. Elle a été pénalisée pour avoir fait des commentaires désobligeants sur ses coéquipières lors de PyeongChang 2018 via des échanges de SMS avec un entraîneur, et les cibles des attaques de Shim comprenaient deux membres de l'équipe de cette année, Choi et Kim A-lang.

Dans une discussion en particulier, Shim a également laissé entendre qu'elle avait essayé de faire trébucher intentionnellement Choi dans une course féminine du 1.000 m par dépit. Les deux se sont gênées dans la finale du 1.000 m et aucune n'a remporté de médaille. Shim a finalement été lavée de ces soupçons, mais la relation entre Shim et Choi a été altérée de façon irréparable. Il n'aurait pas été possible de garder les deux dans la même équipe de relais même si Shim n'avait pas été suspendue par l'Union coréenne de patinage (KSU).

Une autre patineuse absente à Pékin était Kim Ji-yoo, qui a terminé troisième aux essais olympiques. Elle s'est cassée la cheville en novembre lors d'une course de Coupe du monde de l'Union internationale de patinage (ISU) et a subi une période de rééducation exténuante afin de se préparer pour Pékin.

Le patineur de vitesse sur piste courte sud-coréen Hwang Dae-heon pose avec sa médaille d'or remportée à l'épreuve du 1.500m masculin aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022, au Medal Plaza de Pékin, le jeudi 10 février 2022.

La KSU a retiré Kim de l'équipe fin janvier, malgré l'affirmation de la patineuse selon laquelle elle s'était complètement rétablie. Elle a ensuite accusé la KSU de manquer de transparence dans son processus de sélection d'équipe. Même légèrement convalescente, elle aurait été un atout majeur dans le relais.

Ce sont déjà beaucoup de drames hors glace à gérer pour l'équipe nationale, mais de nouveaux écueils attendaient les patineurs à Pékin.

Les choses se sont gâtées dès l'ouverture de la compétition. La Corée du Sud a participé au premier relais par équipes mixtes le 5 février, dans l'espoir de décrocher la toute première médaille d'or olympique dans cette toute nouvelle épreuve. Au lieu de cela, Park Jang-hyuk, l'un des deux patineurs masculins sur la glace, est tombé sans contact à trois tours de l'arrivée en quarts de finale, scellant l'élimination de la Corée du Sud dans la première phase.

Deux jours plus tard, d'autres débâcles ont eu lieu sur la glace. Choi a glissé et est tombée pendant les quarts de finale du 500m, également sans aucun contact. C'était un autre cas de patineurs sud-coréens qui luttaient pour faire face à des conditions de glace difficiles au Palais omnisports de la capitale, bien qu'ils soient loin d'être seuls à cet égard.

Et ce n'était même pas le plus gros incident pour la Corée du Sud ce jour-là.

Le patineur sud-coréen Hwang Dae-heon (à dr.) participe à la finale du 1.500m masculin de patinage de vitesse sur piste courte, aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin au Palais omnisports de la capitale à Pékin, le mercredi 9 février 2022.

Hwang Dae-heon et Lee June-seo ont tous deux été disqualifiés dans leurs demi-finales respectives du 1.000m sur des décisions d'arbitrage qui ont provoqué la colère de nombreux fans et officiels sud-coréens. Que ces décisions discutables aient fini par profiter aux patineurs chinois a ajouté l'insulte à la blessure pour la Corée du Sud. La plus haute instance sportive du pays, le Comité sportif et olympique coréen (KSOC), prévoit de porter cette affaire devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), le plus haut tribunal sportif mondial.

Il a fallu une médaille d'or à Hwang au 1.500m masculin le 9 février pour ramener les projecteurs sur la glace. Deux jours plus tard, Choi Min-jeong a décroché l'argent au 1.000m féminin.

Hwang et Choi ont été des figures centrales mercredi lors de la dernière journée de short-track. Hwang et l'équipe masculine du relais 5.000m ont remporté la médaille d'argent. Puis, lors de la toute dernière course sur piste courte à Pékin, Choi a défendu sa médaille d'or du 1.500m contre ses deux principales rivales, l'Italienne Arianna Fontana et la Néerlandaise Suzanne Schulting.

Les patineuses de vitesse sud-coréennes Choi Min-jeong, Kim A-lang, Lee Yu-bin et Seo Whi-min (de g. à dr.) célèbrent leur médaille d'argent du relais féminin de patinage de vitesse sur piste courte sur 3.000m aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin au Palais omnisports de la capitale à Pékin, le 13 février 2022.

Choi a déclaré que la médaille d'or de Hwang, qui était aussi la toute première médaille d'or pour toute la délégation coréenne, avait été le tournant. Elle était également fière de la façon dont l'équipe de short-track de cette année a réussi à perpétuer l'héritage du pays dans le sport.

La Corée du Sud compte désormais 26 médailles d'or et 53 médailles dans les compétitions olympiques sur piste courte, plus que n'importe quel autre pays.

«Nous pensions que ce ne seraient pas des Jeux olympiques faciles, et nous avons eu des résultats difficiles au début», a expliqué Choi mercredi. «La médaille d'or de Hwang Dae-heon a été le tournant. Nous avons continué de nous battre et nous sommes fiers de ce que nous avons accompli ici. La Corée est toujours synonyme de patinage de vitesse sur piste courte.»

Il faudra à peu près le même effort, peut-être plus, pour maintenir ce trône aux futurs Jeux olympiques d'hiver, compte tenu du degré d'excellence croissant dans cette compétition.

Choi a noté qu'un nouveau record olympique a été établi dans chaque course féminine à Pékin : 500m, 1.000m, 1.500 m et 3.000m relais.

«Par rapport à il y a quatre ans, les patineurs sont tellement plus rapides», a-t-elle commenté. «Tout le monde du côté des femmes s'est amélioré. Nous devrons garder un œil sur la vitesse et la façon dont nous allons gérer des adversaires plus rapides.»

Kwak Yoon-gy (au c.) danse sur le podium alors que ses coéquipiers Hwang Dae-heon, Kim Dong-wook, Lee June-seo et Park Jang-hyuk (de g. à dr.) le regardent pendant la cérémonie de remise des médailles pour le relais masculin de patinage de vitesse sur piste courte sur 5.000m aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin au Palais omnisports de la capitale à Pékin, le 16 février 2022.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page