Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le taux de natalité en Corée du Sud au plus bas en 2021

Actualités 23.02.2022 à 16h13
Un nouveau-né (Photo fournie par Yonhap News TV)

SEOUL, 23 fév. (Yonhap) -- Le taux de natalité de la Corée du Sud a atteint un plus bas niveau historique l'année dernière, alors que le nombre de nouveau-nés continue de baisser, ont montré ce mercredi des données de Statistique Corée (KOSTAT), en soulignant la situation démographique sombre.

Le taux de fécondité du pays, le nombre moyen d'enfants qu'une femme porte au cours de sa vie, s'est élevé à 0,81 l'année dernière, en baisse par rapport à celui de 0,84 de l'année précédente, selon les données.

Le taux est le plus faible depuis 1970, année où l'agence a commencé à compiler des données concernées. L'année dernière a marqué la quatrième année consécutive où le taux était en dessous de 1.

La Corée du Sud était le seul pays dont l'indice synthétique de fécondité est resté inférieur à 1 parmi les 38 pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). En 2019, l'indice synthétique de fécondité parmi les pays de l'OCDE était en moyenne de 1,61.

L'agence a prévu plus tôt que le taux de fécondité du pays devrait diminuer à 0,7 en 2024 avant de rebondir à 1 en 2031.

Le taux de natalité brut du pays, soit le nombre de naissances pour 1.000 personnes, a également atteint un record historique de 5,1 en 2021, contre 5,3 l'année précédente.

Les données ont montré les perspectives démographiques sombres sur fond de faible taux de natalité et de vieillissement rapide.

Beaucoup de jeunes personnes reportent ou abandonnent le mariage sur fond de baisse économique prolongée et flambée des prix des logements.

En 2021, le nombre de nouveau-nés en Corée du Sud a atteint un plus bas record de 260.500, en baisse de 11.800, soit de 4,3%, par rapport à l'année précédente, ont montré les données.

Par ailleurs, l'année dernière, 317.800 personnes sont décédées, un chiffre record marquant une hausse de 12.800, soit 4,2%, par rapport à l'année dernière, entraînant une baisse de 57.300 de la population du pays l'année dernière, une diminution plus importante par rapport à la baisse de 33.000 en 2020.

Depuis que la Corée du Sud a rapporté la première diminution naturelle de sa population en 2020, le pays a enregistré plus de décès que de naissances.

«Cette tendance devrait continuer alors que le nombre de nouveau-nés maintiendra la baisse et les décès devraient augmenter dans un contexte de vieillissement rapide», a prédit Noh Hyung-joon, officiel de KOSTAT, dans un point de presse.

Le faible taux de natalité devrait accélérer la forte baisse de la population active, qui signifiera une diminution de la main-d'œuvre et un affaiblissement de la croissance économique.

Il est estimé que la population totale de la Corée du Sud a enregistré sa première baisse l'année dernière en raison du faible nombre de nouveau-nés, du vieillissement rapide et de la diminution des étrangers venant dans le pays sur fond de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Sa population totale aurait atteint un pic de 51,84 millions d'habitants en 2020.

La population en âge de travailler de la nation ou les personnes de 15 à 64 ans a été de 37,4 millions en 2020, représentant 72,1% de la population totale. Cette population devrait continuer de baisser et atteindre 17,4 millions en 2070, en chute de 57,3% par rapport au niveau de 2020.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page