Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : plus de 160.000 cas sur fond de craintes sur la hausse des cas graves

Actualités 25.02.2022 à 16h56
Une membre du personnel médical effectue un test de réaction en chaîne par polymérase (PCR) dans le centre istallé sur la place de la gare de Séoul le vendredi 25 février 2022.
Des personnes font la queue pour se faire dépister pour le nouveau coronavirus (Covid-19) au centre médical public de Songpa, dans le sud-est de Séoul, le mercredi 23 février 2022.
Des citoyens subissent un test antigénique rapide au centre médical public de l'arrondissement de Buk de Gwangju, le mardi 22 février 2022.
Des personnes passent un test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) dans le centre installé sur la place de la gare de Séoul le jeudi 24 février 2022.

SEOUL, 25 fév. (Yonhap) -- Les cas journaliers de nouveau coronavirus (Covid-19) ont baissé en dessous de 170.000 vendredi mais les cas graves et les décès dus au virus ont bondi à un rythme rapide sur fond de propagation continue du variant Omicron hautement contagieux.

Le pays a rapporté 165.890 nouvelles infections au Covid-19, dont 165.749 cas locaux, portant le nombre total de cas à 2.665.077, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Le nombre marque une légère baisse par rapport aux 170.015 rapportés la veille. Les infections journalières ont dépassé la barre des 100.000 pour la première fois la semaine dernière et bondi à un record de 171.442 mercredi.

Le Premier ministre Kim Boo-kyum a dit que les cas journaliers pourraient connaître un pic d'environ 250.000 d'ici mi-mars.

Le nombre de patients gravement malades a fortement augmenté à 655 vendredi par rapport aux 581 de la veille. Sur une semaine, il a bondi d'environ 70%.

Le pays a ajouté 94 décès supplémentaires dus au Covid-19, une multiplication par plus de deux en une semaine, portant le bilan à 7.783. Le taux de mortalité était de 0,29%, selon la KDCA.

Le gouvernement a déclaré qu'il continuerait de se focaliser sur le traitement des patients gravement malades et la prévention des décès pour gérer efficacement la vague Omicron sous le système médical actuel, en citant des symptômes moins graves du mutant.

Au lieu du traçage rigoureux des contacts, le gouvernement a choisi d'améliorer les programmes de traitement à domicile et d'autodiagnostic.

Le nombre de patients recevant des traitements à domicile a atteint un niveau record de 651.081 vendredi, a dit la KDCA.

Le gouvernement a également décidé d'assouplir les règles d'auto-isolement obligatoire pour les personnes non vaccinées afin de réduire le fardeau administratif des autorités sanitaires.

A l'heure actuelle, une auto-quarantaine de sept jours est obligatoire pour ceux qui n'ont pas été vaccinés et qui vivent avec les patients atteints du Covid-19. Mais l'autosurveillance sera autorisée à partir du mois prochain, indépendamment de leur statut vaccinal, selon la KDCA.

Le gouvernement lèvera également les mesures pour les membres des familles des patients en auto-isolement. Au lieu de tests de réaction en chaîne par polymérase (PCR) deux fois avant la fin de leur auto-quarantaine, ils devront subir seulement deux tests, dont un avec un kit d'auto-dépistage, a dit la KDCA.

«Nous devons prendre une décision sur l'endroit où nous devons concentrer nos ressources. Notre priorité est d'aider les patients à recevoir des traitements appropriés et de mettre en œuvre les mesures de suivi», a dit Park Youn-jun, officiel de la KDCA.

Afin de mieux protéger les jeunes et les femmes enceintes, le gouvernement a décidé de leur réserver plus de lits d'hôpitaux et d'améliorer le système de soins d'urgence pour assurer un transfert rapide vers des cliniques pour des traitements.

Les craintes sur la sécurité de certains groupes vulnérables grandissent ces jours-ci, après qu'un bébé de quatre mois est décédé après avoir reçu un traitement à domicile plus tôt cette semaine et un autre bébé testé positif de sept mois est également mort lors d'un transfert vers un hôpital après une aggravation des symptômes.

Le pays a vu un bond des infections parmi les jeunes. Les personnes âgées de 18 ans ou moins représentent environ 25% de tous les patients.

Mais ils doivent être traités chez eux et des cliniques ont refusé d'accepter des cas suspects parmi les jeunes et femmes enceintes, citant leur capacité médicale limitée.

Sur fond de pénurie de personnel, le gouvernement a adopté de nouvelles directives qui autorisent des membres du personnel médical à retourner au travail après trois jours d'auto-isolement suite à une infection, même sans confirmation qu'ils sont guéris. Leur retour est possible lorsqu'ils ne manifestent pas de symptômes, ont déclaré les autorités sanitaires.

Elles projettent également d'envoyer 3.000 officiels des agences gouvernementales et 1.000 membres militaires dans les centres médicaux publics pour soutenir les patients recevant des traitements à domicile et remplir d'autres rôles administratifs.

Jusqu'à présent, 31 millions de personnes, soit 60,4% de la population du pays, ont reçu une dose de rappel. Le nombre de personnes complètement vaccinées s'est élevé à 44,33 millions, soit une part 86,4%, a dit la KDCA.

Le gouvernement a appelé la population à se faire vacciner, alors qu'une dose de rappel réduit les risques de présenter des symptômes graves, ainsi que les décès dus au Covid-19, de plus de 80% sous la vague actuelle.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page