Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) La Corée du Nord lance un projectile vers la mer de l'Est

Actualités 05.03.2022 à 11h33

SEOUL, 05 mars (Yonhap) -- A quatre jours de l'élection présidentielle sud-coréenne, la Corée du Nord a tiré un projectile non identifié ver la mer de l'Est, d'après un texto envoyé aux journalistes ce samedi matin par le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS). Il s'agit de la neuvième démonstration de force du Nord depuis le début de l'année 2022.

Le JCS de Séoul a indiqué que «nous avons détecté un projectile tiré depuis Sunan (dans la ville de Pyongyang), un supposé missile balistique», en ajoutant que «nos armées surveillent de très près les mouvements nord-coréens pour l'éventualité d'un autre lancement et maintiennent la posture militaire.»

Face à ce mouvement provocateur du Nord, Séoul a convoqué une réunion d'urgence du Conseil de sécurité nationale (NSC) à 10h et le conseiller à la sécurité nationale, Suh Hoon, dirige cette réunion.

De son côté, le ministre de la Défense du Japon, Nobuo Kish, a déclaré ce samedi matin que «le missile balistique aurait parcouru 300 km avec une altitude maximale de 550 km», la trajectoire ressemblant à celle du missile balistique tiré le 27 février dernier, dont la distance parcourue a été estimée à 300 km et l'altitude maximale à 620 km.

Dans un contexte d'élection très prochainement d'un nouveau président sud-coréen pour un mandat de cinq ans et de guerre en Ukraine, ce tir de projectile non identifié, faisant suite à celui du 27 février, viserait à attirer l'attention des pays concernés par la péninsule coréenne.

Concernant le tir de projectile du dimanche 27 février, la Corée du Nord a revendiqué lundi avoir effectué un «test important» pour développer un «satellite de reconnaissance» alors que la Corée du Sud estime qu'il s'agissait d'un lancement de missile balistique.

Les autorités militaires sud-coréennes ont estimé qu'un missile balistique de moyenne portée (MRBM) a été tiré dimanche dernier depuis Sunan à Pyongyang. Comme le quartier de Sunan se trouve dans la banlieue de Pyongyang, le lancement de missile balistique a pu être aperçu par les habitants de la capitale nord-coréenne.

Cela dit, le régime nord-coréen a souhaité un effet de démonstration vis-à-vis de son peuple pour l'union. Depuis 10 ans, la Corée du Nord a tiré 10 missiles de niveau balistique depuis la région de Pyongyang, parmi lesquels trois ont été lancés cette année.

Face à ces neuf séries de tirs de missiles balistiques, les craintes remontent sur l'éventualité d'une levée du moratoire nord-coréen sur les essais nucléaires et les tirs de missile balistiques intercontinentaux (ICBM), déclaré en avril 2018.

Depuis le début de 2022, la Corée du Nord a effectué neuf séries de tirs de missiles incluant des prétendus missiles hypersoniques, des missiles tactiques guidés et un missile balistique à portée intermédiaire (IRBM) lancé le 30 janvier dernier.

Des personnes regardent la nouvelle concernant le tir de missile balistique présumé de la Corée du Nord, à la gare de Séoul le dimanche 27 février 2022.

Des personnes regardent la nouvelle concernant le tir de missile balistique présumé de la Corée du Nord, à la gare de Séoul le dimanche 27 février 2022.

La Corée du Nord a tiré un missile balistique présumé vers la mer de l'Est le dimanche 27 février 2022 et l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a rapporté le lendemain qu'un essai important pour le développement d'un satellite de reconnaissance a été mené par l'Administration nationale du développement aérospatial (NADA) et l'Académie des sciences de défense (ADS). La KCNA a publié des photos qui auraient été prises depuis le projectile, dont une semblant représenter la péninsule coréenne. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

La Corée du Nord a tiré un missile balistique présumé vers la mer de l'Est le dimanche 27 février 2022 et l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a rapporté le lendemain qu'un essai important pour le développement d'un satellite de reconnaissance a été mené par l'Administration nationale du développement aérospatial (NADA) et l'Académie des sciences de défense (ADS). La KCNA a publié des photos qui auraient été prises depuis le projectile, dont une semblant représenter la péninsule coréenne. (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page