Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les envoyés nucléaires de la Corée du Sud, des Etats-Unis et du Japon condamnent le lancement de l'ICBM de la Corée du Nord

Actualités 24.03.2022 à 19h43

SEOUL, 24 mars (Yonhap) -- Les principaux envoyés nucléaires de la Corée du Sud, des Etats-Unis et du Japon ont fermement condamné ce jeudi le tir par la Corée du Nord d'un missile balistique intercontinental (ICBM) et ont promis une coordination étroite pour donner des «réponses fermes», a déclaré le ministère des Affaires étrangères de Séoul.

Noh Kyu-duk, représentant spécial pour les affaires de paix et de sécurité dans la péninsule coréenne, s'est entretenu bilatéralement par téléphone avec ses homologues américain Sung Kim et japonais Takehiro Funakoshi, quelques heures après le lancement du missile par Pyongyang vers la mer de l'Est.

Les responsables ont souligné que la Corée du Nord a rompu son moratoire auto-imposé sur les essais d'ICBM et déclaré qu'il s'agit d'«une violation évidente» de plusieurs résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

«Ils ont affirmé que le dernier lancement (du Nord) constitue une menace sérieuse non seulement pour la péninsule coréenne mais aussi pour la communauté internationale et qu'il nécessite des réponses fermes», a déclaré le ministère. «Ils ont exhorté la Corée du Nord à cesser immédiatement d'autres actes de déstabilisation.»

Les gens regardent un journal télévisé à la gare de Séoul, le 24 mars 2022, après le lancement par la Corée du Nord d'un missile balistique intercontinental (ICBM) présumé vers la mer de l'Est plus tôt dans la journée.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page