Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Yoon avertit le Nord : «Rien à obtenir de la provocation»

Actualités 25.03.2022 à 11h41
Le président élu Yoon Suk-yeol (Joint Press Corp.-Yonhap)

SEOUL, 25 mars (Yonhap) -- Le président élu, Yoon Suk-yeol, a averti ce vendredi la Corée du Nord qui a tiré hier un missile balistique intercontinental (ICBM) en disant qu'«il n'y a rien à obtenir de la provocation».

Sur son compte Facebook, Yoon a posté un message : «Hier, la veille de la journée de protection de Seohae (mer Jaune), la Corée du Nord a effectué sa 12e provocation depuis le début de l'année.» Il a ajouté que «la république de Corée continuera à protéger la liberté et la paix avec une posture militaire plus ferme».

Il s'agit du premier message directement adressé par le président élu sur le tir de missile nord-coréen.

Hier, le comité de transition a publié un communiqué sur ce sujet disant que «c'est une violation directe des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et est une provocation sérieuse menaçant notre sécurité nationale», mais Yoon n'avait pas donné immédiatement de message.

Concernant la sécurité nationale, le comité de transition a dit qu'il fallait émettre un message d'union et que le président Moon Jae-in est le commandant en chef des armées donc il est normal que le président élu soit derrière, selon les explications de Kim Eun-hye, la porte-parole de Yoon.

La Corée du Nord a confirmé ce matin qu'elle a effectué un tir d'essai d'un nouveau type de missile balistique intercontinental (ICBM), Hwasong-17, cassant son moratoire déclaré en avril 2018 pour l'arrêt des essais nucléaires et d'ICBM.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page