Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le tribunal fixe un nouveau délai pour que SsangYong trouve un nouveau propriétaire

Actualités 29.03.2022 à 22h16

SEOUL, 29 mars (Yonhap) -- Un tribunal de Séoul a fixé un nouveau délai pour que SsangYong Motor Co, qui est en redressement judiciaire, trouve un nouveau propriétaire, le soumissionnaire préféré n'ayant pas effectué un paiement pour acquérir le constructeur automobile, a déclaré SsangYong ce mardi.

Le tribunal des faillites de Séoul a annulé le plan de redressement soumis par SsangYong le mois dernier et a annulé la réunion des créanciers de SsangYong prévue le 1er avril suite au défaut de paiement d'un consortium local dirigé par Edison Motors Co. a déclaré la société dans un communiqué.

SsangYong doit chercher un nouvel investisseur et soumettre un nouveau plan de redressement au tribunal avant le 1er mai. S'il est soumis dans les délais, le tribunal décidera d'approuver ou non le nouveau plan de restructuration d'ici la mi-octobre, selon le communiqué.

Le processus de redressement judiciaire de SsangYong a débuté le 15 avril 2021. Au cours de l'année et demie qui suit, SsangYong doit faire approuver son plan de redressement par le tribunal afin de sortir du redressement judiciaire.

Usine de SsangYong Motor à Pyeongtaek, dans la province du Gyeonggi. (Photo fournie par SsangYong Motor. Archivage et revente interdits)

Lundi, SsangYong a annulé l'accord de vente de sa participation majoritaire à Edison Motors, le constructeur de bus et de camions électriques n'ayant pas payé les 274,3 milliards de wons restants à la date limite du 25 mars.

Edison a proposé d'acheter SsangYong pour 304,8 milliards de wons et versé 10% du montant de l'acquisition.

En réponse à l'annulation de l'accord par SsangYong, Edison a déposé lundi une demande d'injonction pour conserver sa position de soumissionnaire privilégié et a demandé au tribunal de placer l'acompte initial de 10% sous saisie provisoire.

SsangYong a déclaré qu'il allait déposer une demande reconventionnelle contre Edison, le fabricant de bus électriques étant apparemment responsable de l'échec de l'opération.

En janvier, le consortium Edison a signé un accord final avec SsangYong sur le rachat après l'approbation du plan d'acquisition par le tribunal.

Edison Motors a cependant eu du mal à lever les fonds pour l'opération de rachat, car Edison EV, sa principale filiale impliquée dans le financement, est aux prises avec ses propres difficultés financières, connaissant des pertes d'exploitation consécutives.

Les créanciers et le syndicat de SsangYong s'opposaient à l'acquisition car ils contestaient le faible ratio de remboursement de la dette prévu dans le plan de redressement.

Edison Motors avait demandé au tribunal d'autoriser le report de la réunion des créanciers au 23 mai ou plus tard afin de gagner du temps dans le processus de rachat.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page