Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Des milliers de travailleurs syndiqués demandent à Yoon d'améliorer les conditions de travail

Actualités 13.04.2022 à 21h01

SEOUL, 13 avr. (Yonhap) -- Des milliers de travailleurs syndiqués ont organisé ce mercredi un rassemblement dans le centre de Séoul, appelant le président élu Yoon Suk-yeol à améliorer les conditions de travail.

Quelque 4.000 membres de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU), l'une des plus grandes fédérations syndicales du pays, ont rejoint le rassemblement près du parc Jongmyo, bien moins que les 10.000 initialement prévus.

«Nous sommes bien conscients de l'impression négative que le président élu Yoon Suk-yeol a envers la KCTU, mais l'unité nationale ne sera possible que s'il ouvre ses oreilles à la voix qu'il déteste le plus», a déclaré un militant lors du rassemblement, appelant à des mesures pour aider les travailleurs temporaires et augmenter le salaire minimum du pays.

Evoquant des risques d'infection virale, la municipalité de Séoul avait interdit le rassemblement la semaine dernière, mais le tribunal administratif de Séoul a partiellement accordé mardi une injonction au syndicat, permettant à ce dernier de poursuivre le rassemblement à condition que les règles de prévention du Covid-19 soient strictement respectées et que la taille du rassemblement soit limitée à moins de 300 personnes.

Aucun conflit n'a été signalé entre les manifestants et la police, mais certains métros ont été brièvement obligés de passer sans s'arrêter à la station voisine de Gyeongbokgung lors du rassemblement pour contrôler la circulation.

Par ailleurs, environ 5.000 agriculteurs et pêcheurs se sont rassemblés dans le quartier de Yeouido à Séoul pour s'opposer à l'intention du gouvernement de rejoindre l'Accord de partenariat transpacifique global et progressif (CPTPP), un méga accord de libre-échange dans la région Asie-Pacifique impliquant 11 pays, dont le Japon, le Canada, le Mexique et l'Australie.

La police a lancé une enquête sur les deux rassemblements, car ils ont dépassé la limite de 299 personnes.

Manifestation de travailleurs
Contre l'adhésion au CPTPP

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page