Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le groupe de travail de l'OCDE exprime ses inquiétudes face à la réforme du Parquet par le Parti démocrate

Actualités 26.04.2022 à 20h15

SEOUL, 26 avr. (Yonhap) -- Un groupe de travail anti-corruption de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a fait part de ses inquiétudes concernant la démarche du Parti démocrate (PD) au pouvoir visant à priver le ministère public de son pouvoir d'enquête, selon des sources ce mardi.

Drago Kos, président du groupe de travail de l'OCDE sur la corruption, a envoyé vendredi une lettre au ministère de la Justice pour exprimer ses inquiétudes concernant le projet du PD cherchant à réviser la loi sur le Parquet et la loi sur la procédure pénale, ont indiqué les sources.

Dans la lettre, Kos s'est dit préoccupé par le fait que les articles justifiant le pouvoir d'enquête des procureurs pourraient être entièrement supprimés des lois connexes après l'adoption de l'accord. Il a également déclaré que les projets de loi connexes ne devraient pas finir par diminuer les activités de lutte contre la corruption et la capacité d'enquête et de poursuite de la Corée du Sud contre les affaires de corruption à l'étranger.

Il s'est également dit préoccupé par les efforts du PD pour faire adopter la loi avant l'investiture du président élu Yoon Suk-yeol le 10 mai et a demandé au gouvernement sud-coréen de lui fournir des informations supplémentaires dans les meilleurs délais.

Le PD cherche à priver le ministère public de ses pouvoirs d'enquête dans le cadre des efforts visant à réformer le puissant organisme d'application de la loi qui a longtemps été accusé d'abuser de son pouvoir à des fins politiques et autres.

Bureau suprême des procureurs de la République.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page