Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Tir de missile nord-coréen : Washington condamne et appelle au dialogue

Actualités 05.05.2022 à 10h03
Le porte-parole du département d'Etat américain, Ned Price, en conférence de presse à Washington, le 4 mai 2022. (Capture d'écran du site Internet du département d'Etat américain)
Des missiles balistiques intercontinentaux présumés Hwasong-17 sont présentés au défilé militaire de masse organisé sur la place Kim Il-sung à Pyongyang, le soir du lundi 25 avril 2022, à l'occasion du 90e anniversaire de la fondation de l'Armée révolutionnaire populaire coréenne (ARPC), d'après une annonce de l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

WASHINGTON, 04 mai (Yonhap) -- Les Etats-Unis condamnent le dernier tir de missile de la Corée du Nord, a dit mercredi le porte-parole du département d'Etat, Ned Price, et exhorte Pyongyang à s'engager dans un dialogue pour une dénucléarisation pacifique de la péninsule coréenne.

Price a fait cette déclaration après que la Corée du Nord a effectué mercredi (heure coréenne) un tir d'essai de missile balistique vers la mer de l'Est.

«Ce lancement est une violation claire des multiples résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies», a ajouté le porte-parole lors d'un point-presse quotidien.

«Cela démontre le fait que le programme de missiles balistiques de la Corée du Nord et son programme d'armes nucléaires représentent une menace pour les voisins de la RPDC (République populaire démocratique de Corée). Ils sont une menace pour la région. Ils sont une menace pour la paix et la stabilité de toute l'Indo-Pacifique», a-t-il poursuivi.

Le lancement d'hier était la 14e démonstration de force du genre réalisée par le pays voisin depuis le début de l'année et a fait suite au tir de missile balistique intercontinental (ICBM) de mars, son premier en plus de quatre ans.

«Notre engagement à défendre nos alliés, la république de Corée et le Japon, cet engagement est inébranlable», a dit Price, citant la Corée du Sud par son nom officiel.

Un autre porte-parole du département d'Etat a dit plus tôt que Washington condamnait fermement le lancement de missile du Nord.

«Les Etats-Unis condamnent le tir de missile balistique de la RPDC», a-t-il fait savoir à l'agence de presse Yonhap dans un e-mail.

«Nous sommes aux côtés de la communauté internationale pour demander à la RPDC de s'abstenir de faire d'autres provocations et de s'engager dans un dialogue soutenu et substantif», a-t-il ajouté en requérant l'anonymat.

Le Commandement pour l'Indo-Pacifique des Etats-Unis (USINDOPACOM) a dit plus tôt que le dernier lancement de missile du Nord n'avait pas été une «menace immédiate» pour les Etats-Unis et leurs alliés.

«Alors que nous avons évalué que cet incident n'a pas été une menace immédiate pour le personnel et le territoire américains, ou ceux de nos alliés, nous continuerons de surveiller la situation. L'engagement des Etats-Unis à défendre la république de Corée et le Japon, reste inébranlable», a ajouté l'USINDOPACOM dans un communiqué.

xb@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page