Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le NSC condamne le lancement de missile balistique du Nord

Actualités 08.05.2022 à 10h14
Réunion du NSC

SEOUL, 08 mai (Yonhap) -- Le Conseil de sécurité nationale (NSC) du bureau présidentiel a condamné ce samedi le dernier lancement de missile balistique de la Corée du Nord, en appelant fortement Pyongyang à mettre un terme aux actions qui posent une menace à la péninsule coréenne et à retourner sur la voie du dialogue.

Suite à une réunion d'urgence tenue peu après le tir d'essai d'un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS), le NSC a blâmé Pyongyang pour avoir violé les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU).

Dans un communiqué, le NSC a indiqué que «le lancement d'un missile balistique de la Corée du Nord est une violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et pose une menace sérieuse à la péninsule coréenne, la région et la communauté internationale et le condamne».

Le NSC «exhorte fortement la Corée du Nord à arrêter les lancements répétés de missiles et à reprendre la voie d'une solution diplomatique».

L'armée nord-coréenne a tiré un MSBS présumé dans les eaux de sa côte est samedi, a annoncé le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS), trois jours avant l'investiture du président élu Yoon Suk-yeol.

Le président Moon Jae-in a été briefé sur le dernier tir d'un missile balistique du Nord et a appelé les autorités concernées à maintenir une posture de sécurité étanche, a fait savoir Cheong Wa Dae dans un communiqué séparé.

Le JCS a dit avoir détecté le lancement dans les eaux au large de la ville côtière orientale de Sinpo à 14h07.

Le dernier lancement marque la 15e démonstration de force du Nord cette année. Il est intervenu seulement trois jours après le tir d'un missile balistique présumé du régime communiste.

La semaine dernière, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a annoncé une résolution consistant à renforcer davantage l'arsenal nucléaire de son régime, alors que Pyongyang a exhibé ses missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) lors d'un défilé militaire.

Les préoccupations persistes selon lesquelles le Nord pourrait continuer de mener des bravades, telles qu'un autre tir l'ICBM ou un essai nucléaire.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page