Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les médias nord-coréens restent silencieux sur le tir d'un MSBS présumé

Actualités 08.05.2022 à 11h32
Des personnes regardent la nouvelle concernant le tir d'un missile missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) présumé de la Corée du Nord, à la gare de Séoul, le samedi 7 mai 2022.

SEOUL, 08 mai (Yonhap) -- L'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) et d'autres médias nord-coréens gardent le silence ce dimanche quant au lancement d'un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) présumé, trois jours avant l'investiture du président élu Yoon Suk-yeol.

La KCNA entame habituellement la matinée en rapportant les événements majeurs de la veille, comme les activités du dirigeant Kim Jong-un ou un important test d'arme.

Dimanche, les médias d'Etats n'ont cependant pas mentionné le lancement du MSBS, qui, selon l'armée sud-coréenne, a été tiré samedi après-midi dans les eaux au large de la ville côtière orientale de Sinpo, le principal chantier de construction de sous-marins de la Corée du Nord.

Le quotidien officiel Rodong Sinmun est également resté muet sur le tir. C'est la deuxième fois en moins d'une semaine que les médias nord-coréens n'ont rien publié sur un important test d'arme.

Après le tir d'un missile balistique intercontinental (ICBM) présumé mercredi, les médias du régime communiste ont gardé la silence sur le lancement.

Par ailleurs, Meari, un site Internet de propagande nord-coréen, a critiqué le plan de Yoon de renforcer la défense contre les menaces nucléaire et balistique du Nord, dont le système à trois axes, en disant que ces systèmes pourraient être «inutiles» face à «la force puissante et au pouvoir absolu» du pays.

Le système à trois axes est destiné à contrer les menaces nucléaires et balistiques du Nord et est composé du système Korea Massive Punishment & Retaliation (KMPR), un plan opérationnel visant à neutraliser le régime nord-coréen en cas de conflit majeur, de la plate-forme de frappes préemptives Kill Chain et du bouclier antimissile baptisé Korea Air and Missile Defense (KAMD).

«Ces choses, comme l'introduction des armes de pointe étrangères, le développement de ses propres armes ou l'établissement du système à trois axes à la coréenne sont des choses inutiles face à notre force puissante et au pouvoir absolu», a-t-il argué.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page