Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Yoon rencontre des délégués de Grande-Bretagne, d'Ouzbékistan et du Japon pour son investiture

Actualités 09.05.2022 à 22h22

SEOUL, 09 mai (Yonhap) -- Le nouveau président Yoon Suk-yeol a rencontré ce lundi des délégués étrangers venus assister à son investiture le lendemain, et a discuté de la coopération avec leurs pays respectifs.

Yoon a rencontré séparément Amanda Milling, ministre d'Etat britannique pour l'Asie et le Moyen-Orient, Sodiq Safoyev, premier vice-président du Sénat ouzbek, et Yukio Hatoyama, ancien Premier ministre japonais.

Ces rencontres ont eu lieu un jour avant l'investiture de Yoon en tant que nouveau président de la Corée du Sud.

Lors de la rencontre avec Hatoyama, Yoon a souligné la nécessité pour la Corée du Sud et le Japon d'améliorer leurs relations.

Le président entrant Yoon Suk-yeol (à droite) s'entretient avec l'ancien Premier ministre japonais Yukio Hatoyama lors de leur rencontre au bureau du comité de transition présidentielle à Séoul, le 9 mai 2022. (Pool photo) (Yonhap)
Le président entrant Yoon Suk-yeol serre la main de la ministre d'Etat britannique pour l'Asie et le Moyen-Orient, Amanda Milling, au bureau du comité de transition présidentiel à Séoul, le 9 mai 2022. (Pool photo) (Yonhap)
Le président entrant Yoon Suk-yeol (à droite) serre la main de Sodiq Safoyev, premier vice-président du Sénat du Parlement ouzbek, au bureau du comité de transition présidentielle à Séoul, le 9 mai 2022. (Pool photo) (Yonhap)

«Il y a beaucoup de résultats fructueux que la Corée du Sud et le Japon, qui sont de proches voisins partageant également des valeurs démocratiques et une économie de marché, peuvent obtenir en améliorant leurs relations», a déclaré Yoon.

Hatoyama, qui a été Premier ministre en 2009 et 2010, a répondu que les deux pays devaient travailler dur pour construire une «relation bilatérale tournée vers l'avenir» et qu'il contribuera également à la réalisation de cet objectif.

Lors de sa réunion avec Milling, Yoon a exprimé l'espoir de voir la Corée du Sud et la Grande-Bretagne étendre leur coopération dans l'industrie du futur.

«La Grande-Bretagne a envoyé le deuxième plus grand nombre de troupes, derrière les Etats-Unis, pendant la guerre de Corée et a combattu avec nous pour défendre la démocratie libérale», a déclaré Yoon. «Grâce à ce lien historique, je prévois d'étendre notre coopération dans les domaines industriels du futur, tels que le changement climatique, la chaîne d'approvisionnement, la numérisation, la santé et l'énergie.»

Milling a déclaré qu'il y a une grande opportunité de coopération bilatérale dans les industries futures et que le Premier ministre britannique Boris Johnson s'attend à une coopération étroite avec Yoon.

Yoon a également demandé que la Grande-Bretagne joue un rôle de premier plan en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, dans un contexte de tensions accrues dues aux essais d'armes répétés de la Corée du Nord.

«Nous ouvrirons la porte du dialogue avec la Corée du Nord, mais nous répondrons avec sévérité à ses provocations», a déclaré Yoon.

Lors de ses entretiens avec Safoyev, Yoon a appelé à l'élargissement de la coopération en matière de sécurité économique.

«Non seulement dans les secteurs de croissance future, comme la santé, le changement climatique et les véhicules électriques, j'espère que nous pourrons également élargir la coopération dans les domaines de la sécurité économique, comme l'expansion de la chaîne d'approvisionnement», a-t-il déclaré.

Yoon a demandé à l'Ouzbékistan de soutenir la candidature de la Corée du Sud pour accueillir l'Exposition universelle de 2030 dans la ville portuaire de Busan, dans le sud du pays, ainsi que dans les questions relatives à la Corée du Nord.

Par ailleurs, d'autres invités de haut niveau assisteront à la cérémonie d'investiture de Yoon, notamment le «deuxième gentilhomme» américain Douglas Emhoff, le vice-président chinois Wang Qishan et la présidente de Singapour Halimah Yacob.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page