Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

SK E&S va investir dans un projet de capture de carbone aux Etats-Unis

Science/Tech 10.05.2022 à 16h25

SEOUL, 10 mai (Yonhap) -- SK E&S Co., une unité énergétique du groupe SK, a annoncé ce mardi qu'elle investirait 110 millions de dollars dans un projet américain de captage et de stockage du carbone (CSC) alors qu'elle intensifie ses efforts pour son activité d'énergies renouvelables.

Le projet, rejoint par d'autres sociétés énergétiques américaines, vise à capturer et stocker jusqu'à 12 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an à partir de 32 usines d'éthanol de maïs dans cinq Etats du Midwest aux Etats-Unis, a indiqué la société sud-coréenne dans un communiqué.

La construction de l'installation de stockage de dioxyde de carbone et du pipeline débutera au premier semestre de l'année prochaine, le début de l'exploitation commerciale étant prévu au second semestre de 2024.

Avec cet investissement, SK E&S acquerra une participation de 10% dans Summit Carbon Solutions, une société de biocarburants et d'énergies renouvelables basée dans l'Iowa qui dirige le projet.

Le dioxyde de carbone qui sera produit à partir de chaque usine sera transporté vers une installation souterraine de stockage de carbone, qui devrait être construite dans le Dakota du Nord pour un stockage permanent via un pipeline de 3.200 kilomètres, a précisé l'entreprise.

Une vue d'une installation de production de bioéthanol dans la région du Midwest américain, le 10 mai 2020. (Photo fournie par SK E&S. Revente et archivage interdits)

Le projet intervient alors que Washington applique une politique sur les carburants renouvelables depuis 2015, exigeant qu'au moins 10% d'éthanol soient ajoutés à l'essence dans le processus de mélange.

Le bioéthanol est utilisé dans de nombreux domaines, comme le carburant ou les matières premières industrielles, mais il est également accusé de générer beaucoup de dioxyde de carbone dans le processus de production.

Dans le cadre de l'objectif d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, les Etats-Unis offrent diverses incitations à l'industrie de la technologie CSC. Le bioéthanol produit par CSC peut générer un crédit carbone proportionnel à la quantité de dioxyde de carbone réduite.

SK E&S a annoncé qu'elle prévoyait de créer une synergie avec les entreprises partenaires grâce à leur expérience dans le secteur des biocarburants et leur savoir-faire en matière d'exploitation de pipelines dans le secteur du pétrole et du gaz.

SK E&S, principalement active dans le gaz naturel liquéfié, a renforcé son dynamisme dans le secteur des énergies renouvelables dans le cadre d'une transition à l'échelle de l'industrie vers des sources d'énergie respectueuses de l'environnement.

SK E&S a dévoilé un plan pour utiliser la technologie CSC dans son projet gazier en Australie afin de réduire ses émissions de carbone. Elle prévoit également d'intégrer la même technologie aux processus de production d'hydrogène à l'avenir pour produire de l'hydrogène propre dans son usine d'hydrogène qui sera construite dans le centre du pays.

Le groupe SK s'est engagé à réduire ses émissions de dioxyde de carbone à hauteur de 200 millions de tonnes d'ici 2030 dans le cadre de ses efforts vers la neutralité carbone.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page