Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Yoon s'engage à donner la priorité au développement de l'alliance Séoul-Washington

International 10.05.2022 à 22h49

SEOUL, 10 mai (Yonhap) -- Le président Yoon Suk-yeol s'est engagé ce mardi à accorder la priorité au développement de l'alliance entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, qui a servi de «pilier» à la paix et la prospérité régionales.

Yoon a fait cette remarque durant une réunion avec le «deuxième gentilhomme» des Etats-Unis, Douglas Emhoff, et d'autres membres de la délégation envoyée par le président américain Joe Biden pour assister à la cérémonie d'investiture de Yoon plus tôt dans la journée.

«Le président Yoon a déclaré que l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis de 70 ans s'est imposée comme un pilier non seulement de la paix dans la péninsule coréenne, mais aussi de la paix et de la prospérité dans la région, et qu'il envisage de faire du développement de l'alliance stratégique globale des deux pays une politique étrangère prioritaire», a déclaré le bureau de Yoon dans un communiqué de presse.

Lors de la réunion au nouveau bureau présidentiel à Yongsan, Yoon a également déclaré qu'il saluait la visite de Biden à Séoul la semaine prochaine et qu'il espérait relever l'alliance au niveau supérieur grâce à cette visite.

«Je crois que parmi les nombreuses alliances que les Etats-Unis ont noué, l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis est le cas exemplaire le plus réussi», a-t-il dit.

Emhoff a remis à Yoon une lettre de Biden, affirmant que la lettre contenait non seulement des mots de félicitations, mais également la volonté de Biden de travailler en étroite collaboration avec Yoon au cours des cinq prochaines années.

Emhoff a également déclaré que le président américain avait hâte de rencontrer Yoon lors de sa visite à Séoul la semaine prochaine.

La délégation américaine, qui comprenait le secrétaire au Travail Martin Walsh et les députés Ami Bera et Marilyn Strickland, a été la première délégation étrangère que Yoon a rencontrée après son investiture.

Yoon s'est ensuite entretenu avec le ministre japonais des Affaires étrangères Yoshimasa Hayashi, qui lui a également remis une lettre du Premier ministre japonais Fumio Kishida.

Yoon a déclaré qu'il était impatient de travailler avec Kishida pour améliorer les relations bilatérales et a demandé à Hayashi de continuer à communiquer étroitement avec le ministre désigné des Affaires étrangères, Park Jin.

Hayashi a déclaré à Yoon que la coopération stratégique des deux pays est «indispensable», avec la coopération trilatérale avec les Etats-Unis, et que «nous ne pouvons plus attendre» pour améliorer les relations Corée du Sud-Japon, a indiqué Tsukamoto Yasuhiro, porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères du Japon lors d'un point de presse en ligne.

Yoon et Hayashi ont également discuté des différends entre les deux pays concernant l'esclavage sexuel et le travail forcé perpétrés par le Japon en temps de guerre et sont convenus qu'ils ne devraient pas laisser la situation s'aggraver, selon Yasuhiro.

Lors de sa rencontre avec Khaldoon Al Moubarak, président de l'Autorité des affaires exécutives d'Abu Dhabi, le président a apprécié les relations «très importantes» entre la Corée du Sud et les Emirats arabes unis.

Al Moubarak a répondu qu'il considérait la Corée du Sud comme sa deuxième patrie, notant que le président des Emirats arabes unis Khalifa bin Zayed Al Nahyan lui avait adressé ses chaleureuses félicitations.

Les deux parties sont convenues que leurs pays devraient élargir la coopération dans l'énergie nucléaire et la défense, les domaines cités par Yoon, ainsi que le pétrole, le gaz et les secteurs de la croissance future, mentionnés par Al Moubarak.

Lors de la rencontre entre Yoon et le vice-président chinois Wang Qishan, ce dernier a déclaré que le président chinois Xi Jinping a invité Yoon à se rendre en Chine à un moment mutuellement convenu.

Avec la présidente singapourienne Halimah Yacob, Yoon a discuté du renforcement du partenariat économique des pays, notamment dans les infrastructures et les industries numériques.

Avec le «deuxième gentilhomme» américain
Lettre du Premier ministre japonais
Yoon et le vice-président chinois
Le président Yoon Suk-yeol (à dr.) pose pour une photo avec Khaldoon Al Moubarak, président de l'Autorité des affaires exécutives d'Abu Dhabi, au bureau présidentiel à Séoul, le 10 mai 2022.
Corée-Singapour

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page