Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Coronavirus au Nord : Séoul évoque la possibilité d'une aide humanitaire

Actualités 12.05.2022 à 16h58

SEOUL, 12 mai (Yonhap) -- Le bureau du président Yoon Suk-yeol a annoncé ce jeudi qu'une aide humanitaire à la Corée du Nord était théoriquement possible après que Pyongyang a signalé ses premiers cas de Covid-19.

«Je sais qu'il considère l'aide humanitaire comme une exception», a déclaré un responsable présidentiel aux journalistes lorsqu'on lui a demandé si Yoon envisageait d'envoyer une aide médicale ou antivirus en Corée du Nord. Le responsable n'a pas donné de détails, mais la remarque signifierait que l'aide humanitaire devrait être une exception aux sanctions.

Le bureau de Yoon a par la suite mis en garde contre une interprétation exagérée, affirmant que la remarque ne devait pas être interprétée comme signifiant que le gouvernement envisageait d'envoyer une aide humanitaire au Nord.

«Nous réaffirmons qu'il s'agissait clairement d'une réponse théorique», a-t-il nuancé.

La nouvelle administration s'est engagée à renforcer les capacités de dissuasion contre les menaces nucléaires et de missiles de la Corée du Nord. Dans le même temps, il a promis de fournir un soutien humanitaire «inconditionnel», y compris une aide d'urgence contre le Covid-19, si le Nord l'accepte.

Dans son discours d'investiture mardi, Yoon a déclaré qu'il laisserait la porte ouverte au dialogue avec la Corée du Nord et a proposé de relancer son économie avec un «plan audacieux» si elle prend des mesures de dénucléarisation.

Le président Yoon Suk-yeol fait un signe de la main à son arrivée au bureau présidentiel de Yongsan, à Séoul, le 12 mai 2022.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page