Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : Kim Jong-un préside une réunion d'urgence portant un masque

Actualités 12.05.2022 à 20h51

SEOUL, 12 mai (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a été aperçu portant un masque de protection pour la première fois, ont montré ce jeudi les médias nord-coréens, alors que le régime reclus a signalé son premier cas du variant Omicron du Covid-19.

Le Nord a tenu une réunion du bureau politique à Pyongyang, en présence de Kim, pour discuter de «la plus grande urgence» à laquelle fait face le système antivirus du pays, qui a été «fermement défendu» depuis plus de deux ans, selon l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

La KCNA a également publié une photo de Kim portant un masque bleu durant la réunion. D'autres photos ont montré que les participants à la réunion portaient aussi un masque.

Au cours de la réunion, Pyongyang a déclaré la mise en place d'un système de contrôle du virus «d'urgence maximale», mettant fin à sa revendication selon laquelle le pays n'a pas enregistré de cas de coronavirus.

Après la confirmation des premiers cas d'infection au nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Nord, les craintes d'une éventuelle propagation de masse sont montées en raison de la tenue de gros évènements sans masque à l'occasion du 110e anniversaire du fondateur du pays, le 15 avril, et du grand défilé militaire organisé pour le 90e anniversaire de la fondation de l'Armée révolutionnaire populaire coréenne (ARPC), le 25 avril dernier.

Ces évènements ont vu une participation de masse des Nord-Coréens sans masque et les risques de propagation sont très élevés, alors qu'aujourd'hui les autorités nord-coréennes ont rapporté la découverte des premiers cas de contamination après des analyses d'ADN de tests de dépistage de plusieurs personnes.

L'annonce n'a pas précisé le nombre exact de patients, mais le rapport a évoqué que plusieurs personnes fiévreuses ont passé un test et des infections de masse pourraient être tout à fait possibles. La Corée du Nord a spécifié la présence du sous-variant BA.2 d'Omicron et sa vitesse de contamination est 30 à 50% plus rapide qu'Omicron.

Les analyses ont été effectuées le 8 mai dernier et il est possible que les patients annoncés ont contracté le virus fin avril ou début mai, lorsque se sont déroulés de gros évènements comme le grand défilé militaire du 25 avril. De plus, Kim Jong-un avait fait revenir à Pyongyang des participants du défilé militaire pour des séances de photos et plusieurs dizaines de milliers de jeunes étaient revenus dans la capitale pour prendre des photos avec leur leader sans masque.

Séoul surveille de très près la situation épidémique en Corée du Nord qui prétendait n'avoir eu aucune infection jusqu'à hier sur fond d'aggravation éventuelle de l'économie du Nord avec la fermeture des frontières. Un officiel du bureau présidentiel du nouveau gouvernement sud-coréen a présenté une position basique en disant que «(le président Yoon pense que) les aides humanitaires pour la Corée du Nord font partie des exceptions (malgré les sanctions imposées et les provocations nord-coréennes)».

De son côté, le ministère sud-coréen de l'Unification noté que «nous souhaitons que la situation en Corée du Nord s'apaise rapidement sans propagation supplémentaire», en ajoutant que «notre gouvernement a la position de vouloir lancer des coopérations intercoréennes pour la prévention dans le cadre humanitaire à n'importe quel moment. […] Nous examinerons activement les coopérations intercoréennes ou avec la communauté internationale en cas de nécessité.»

Kim Jong-un masqué
Premier cas de Covid-19 au Nord

jhoh@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page