Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) La Corée du Nord tire 3 missiles balistiques à courte portée vers la mer de l'Est

Actualités 12.05.2022 à 21h04

SEOUL, 12 mai (Yonhap) -- La Corée du Nord a tiré trois missiles balistiques de courte portée en direction de la mer de l'Est ce jeudi, a déclaré l'armée sud-coréenne, sa première provocation majeure depuis le lancement de l'administration Yoon Suk-yeol.

Le Comité des chefs état-major interarmées (JCS) a déclaré avoir détecté les tirs depuis la zone de Sunan à Pyongyang à 18h29.

Les missiles ont parcouru quelque 360 km à une altitude maximale d'environ 90 km, a indiqué le JCS. Les services de renseignement de la Corée du Sud et des Etats-Unis procèdent à une analyse détaillée, a-t-il ajouté.

Ce lancement, qui constitue la seizième démonstration de force de la Corée du Nord cette année, a eu lieu malgré les spéculations selon lesquelles le Nord pourrait ralentir ses essais d'armes, ayant signalé son premier cas de Covid-19 plus tôt dans la journée et ayant appliquer un système de contrôle du virus «d'urgence maximale».

«La récente série de tirs de missiles de la Corée du Nord sont des actes de provocation graves qui sapent la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et au sein de la communauté internationale», a déclaré le JCS dans un message texte envoyé aux journalistes, exhortant Pyongyang à les arrêter immédiatement.

«Tout en renforçant les activités de surveillance et la vigilance, notre armée, en étroite coopération avec les Etats-Unis, maintient un état de préparation complet», a-t-il ajouté.

Peu après le lancement, le président du JCS, le général Won In-choul, s'est entretenu par téléphone avec le général Paul LaCamera, chef du commandement des forces combinées Corée du Sud-Etats-Unis, et a réaffirmé leurs efforts pour assurer une solide posture de défense combinée.

La Corée du Nord a tiré un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) samedi et ce que l'on pense être un missile balistique intercontinental le 4 mai.

Yoon, du parti conservateur Parti du pouvoir du peuple, a prêté serment mardi.

Au cours de sa campagne, Yoon a dit qu'il se montrerait ferme face aux menaces militaires du Nord. Lors de sa cérémonie d'investiture, il s'est toutefois engagé à présenter un «plan audacieux» pour améliorer l'économie nord-coréenne si le pays s'engage dans un processus de dénucléarisation complète.

Des inquiétudes persistent quant à la possibilité que la Corée du Nord procède à un essai nucléaire avant la visite du président américain Joe Biden à Séoul pour son premier sommet en personne avec Yoon, prévu le 21 mai.

Cette photo, prise le 24 mars 2022, montre un bulletin d'information sur un lancement de missile nord-coréen diffusé sur un écran de télévision à la gare de Séoul, à Séoul. (Yonhap)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page