Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Washington ne compte pas fournir de vaccins au Nord, mais soutient les efforts internationaux

International 13.05.2022 à 09h25

WASHINGTON, 12 mai (Yonhap) -- Les Etats-Unis n'ont pas prévu dans l'immédiat de fournir de vaccins contre le Covid-19 à la Corée du Nord, mais soutiennent les efforts internationaux pour aider à vacciner la population de ce pays reclus, a déclaré ce jeudi Jen Psaki, la porte-parole de la Maison-Blanche.

Psaki a par ailleurs accusé Pyongyang d'exploiter son peuple en refusant ou en détournant l'aide internationale pour poursuivre des programmes d'armement illégaux.

«Les Etats-Unis n'ont pas actuellement l'intention de partager des vaccins avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC)», a fait savoir la porte-parole de la présidence américaine lorsqu'on lui a demandé si Washington avait l'intention de fournir au Nord des vaccins contre le Covid-19.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, répond aux questions lors d'un point de presse quotidien à la présidence américaine à Washington sur cette image capturée sur le site Web de la Maison-Blanche. (Revente et archivage interdits)

Le pays a signalé son premier cas de sous-variant Omicron hautement transmissible jeudi (heure de Séoul), marquant également son tout premier rapport concernant une infection au Covid-19.

«Nous continuons à soutenir les efforts internationaux visant à fournir une aide humanitaire essentielle aux Nord-Coréens les plus vulnérables», a indiqué Psaki, notant que le Nord a «refusé à plusieurs reprises les dons de vaccins de COVAX», un projet mondial de distribution de vaccins.

«Et c'est, bien sûr, une partie plus large de la RPDC qui continue d'exploiter ses propres citoyens en n'acceptant pas ce type d'aide», a-t-elle ajouté. «Ce ne sont pas que des vaccins. C'est aussi une gamme d'aide humanitaire qui pourrait grandement aider les habitants du pays, et à la place, ils détournent des ressources pour construire leurs programmes nucléaire et de missiles balistiques illégaux.»

Pyongyang maintient une fermeture des frontières sans précédent depuis début 2020 par mesure de précaution contre la pandémie de Covid-19.

Pourtant, le pays a organisé une vingtaine de séries de lancements de missiles en moins de 12 mois, dont 16 cette année.

«Nous soutenons les efforts internationaux. (Il n'y a) aucun plan actuel pour que les Etats-Unis fassent un don, vous savez, à partir des fournitures des Etats-Unis», a réitéré Psaki.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page