Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Coronavirus au Nord : Kim Jong-un parle d'«une immense conflagration», 21 morts hier

Corée du Nord 14.05.2022 à 09h33
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un reçoit le jeudi 12 mai 2022 un compte-rendu sur la situation concernant la prévention contre le nouveau coronavirus (Covid-19) lors d'une inspection au QG d'Etat pour la prévention épidémique d'urgence, a rapporté le lendemain la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un (4e depuis la dr.) portant un masque examine le jeudi 12 mai 2022 la situation sur la prévention contre le nouveau coronavirus (Covid-19) lors d'une inspection au QG d'Etat pour la prévention épidémique d'urgence, a rapporté le lendemain la Télévision centrale nord-coréenne (KCTV). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 14 mai (Yonhap) -- Le Politburo du Comité central du Parti du travail de la Corée du Nord a rapporté ce samedi que 174.440 personnes ont le symptôme de la fièvre et 21 morts ont été confirmés hier. Le cumul des morts s'élève donc à 27 et celui des personnes fiévreuses à 524.400 pour la période allant de fin avril au 13 mai.

Le secrétaire général du Parti du travail, Kim Jong-un, a dirigé la réunion d'hier du Politburo et a estimé que la situation de la propagation du virus malveillant est comparable à «une immense conflagration jamais vécue depuis la fondation du pays», selon un rapport publié ce matin par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Kim a noté qu'«il est possible de surpasser cette crise si on maintient l'union structurelle ainsi que le pouvoir de contrôle en se basant sur l'unité ferme entre le peuple et le Parti», ajoutant que «la situation actuelle n'est pas une propagation incontrôlable et intra-régionale. C'est une contamination limitée aux régions encerclées et dans des unités concernées. La plupart des cas de traitement de la maladie se sont bien passés. Il faut faire confiance au fait que l'on peut surmonter cette maladie contagieuse malveillante dans un bref délai.»

Avant-hier, la Corée du Nord a reconnu l'apparition des premiers cas d'infection au nouveau coronavirus (Covid-19), plus précisément la découverte de cas du sous-variant BA.2 d'Omicron. Les autorités nord-coréennes ont par ailleurs rapporté hier que six personnes sont mortes après avoir montré de la fièvre, dont une avait contracté le Covid-19.

Face à la situation épidémique au Nord, l'administration Yoon Suk-yeol a affiché hier sa volonté de fournir des vaccins et de proposer des discussions avec le Nord sur cette offre, mais il n'est pas clair que la Corée du Nord y répondra favorablement à cette offre d'un gouvernement jugé plus conservateur que le précédent.

Vu les propos tenus par Kim Jong-un, le Nord chercherait à contrer l'épidémie avec ses propres moyens sans demander des aides au monde extérieur.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page