Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pyongyang réplique contre la déclaration du G7 sur la non-prolifération

Actualités 15.05.2022 à 16h59

SEOUL, 15 mai (Yonhap) -- Le ministère des Affaires étrangères de la Corée du Nord a répliqué ce dimanche contre la déclaration du groupe des directeurs du G7 sur la non-prolifération faite le 9 mai dernier, en ciblant les Etats-Unis comme un acteur principal qui a aggravé la situation sur la péninsule coréenne et en se vantant de poursuivre à renforcer son arsenal d'armes imbattables.

Le ministère nord-coréen a accusé le groupe des directeurs du G7 d'être un casseur des droits d'autodéfense dans un article intitulé «Le protagoniste qui a aggravé la situation géopolitique sur la péninsule coréenne est les Etats-Unis».

Le groupe des directeurs du G7 sur la non-prolifération a publié le 9 mai dernier une déclaration condamnant plusieurs provocations menées par la Corée du Nord, notamment le tir de missile balistique intercontinental (ICBM) du 24 mars dernier.

«Le G7 condamne fermement les essais continus de missiles balistiques menés par la République populaire démocratique de Corée (RPDC), notamment le tir de missile balistique intercontinental effectué récemment, le 24 mars 2022, qui constitue une violation flagrante des obligations de la RPDC découlant de nombreuses résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies», a noté la déclaration.

Face à cette condamnation, Pyongyang a réaffirmé qu'«il est normal que l'on accroît nos compétences militaires face à l'instabilité sécuritaire et aux situations menaçantes sur la péninsule coréenne. […] Ce qui est plus problématique, c'est que les Etats-Unis, ceux qui font plus d'essais nucléaires et de missiles balistiques, remettent en cause nos mesures de renforcement de la défense».

Des missiles balistiques intercontinentaux présumés Hwasong-17 sont présentés au défilé militaire de masse organisé sur la place Kim Il-sung à Pyongyang, le soir du lundi 25 avril 2022, à l'occasion du 90e anniversaire de la fondation de l'Armée révolutionnaire populaire coréenne (ARPC), d'après une annonce de l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page