Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pyongyang achète des médicaments à la Chine depuis le mois dernier

Actualités 17.05.2022 à 10h51
Des soldats nord-coréens du domaine médical de l'Armée populaire de Corée (APC) sont rassemblés devant le ministère de la Défense à Pyongyang, le lundi 16 mai 2022, avant de commencer leur mission de livraison de médicaments aux pharmacies sur fond de lutte contre l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19), rapporte le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Ci-dessus, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un portant un masque lors d'une inspection dans une pharmacie à Pyongyang. Il a fustigé des officiels pour ne pas avoir fourni de médicaments au peuple à temps sur fond de propagation de l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19) lors d'une réunion consultative d'urgence du bureau politique du Comité central du Parti du travail tenue le dimanche 15 mai 2022 au siège du Parti à Pyongyang, a rapporté le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SHENYANG/SEOUL, 17 mai (Yonhap) -- La Corée du Nord a lancé les achats de médicaments contre le nouveau coronavirus (Covid-19), en particulier de fébrifuges, à la fin du mois dernier dans les villes de Dalian et Shenyang de la province du Liaoning en Chine.

Des officiels nord-coréens expatriés en Chine ont appelé des commerçants locaux travaillant avec la Corée du Nord pour leur acheter non seulement des fébrifuges pour traiter le Covid-19 mais aussi des médicaments généraux comme des antidouleurs, des anti-inflammatoires, de l'insuline, des médicaments de traitement du diabète, des masques à oxygène et même des thermomètres.

Un commerçant a indiqué que «des commandes sont passées depuis la fin du mois d'avril alors que (les Nord-Coréens) ont même fait des relances pour chercher rapidement des médicaments les 2 et 3 mai, des jours fériés pour le Jour du travail en Chine».

Si jamais ce témoignage est correct, la Corée du Nord a cherché à acheter des médicaments contre le Covid-19 bien avant l'annonce officielle de l'apparition des premiers cas le 12 mai dernier. Cela voudrait dire que l'ampleur de la propagation en Corée du Nord est plus importante.

Ce commerçant a détaillé que «les autorités chinoises contrôlent strictement les ventes de fébrifuges et autres médicaments liés au Covid-19, il était difficile d'acquérir la quantité commandée par la Corée du Nord», ajoutant que «ces lots de médicaments et autres seront embarqués le 25 mai prochain sur un navire nord-coréen amarré dans le port de Dalian pour un transport à destination du port de Nampo en Corée du Nord.»

La Corée du Nord a rapporté officiellement ses premiers cas d'infection au sous-variant d'Omicron du Covid-19 jeudi dernier. Aujourd'hui, les autorités nord-coréennes ont rapporté six décès supplémentaires et 270.000 cas de fièvre. Le cumul des personnes fiévreuses depuis la fin du mois d'avril s'élève à 1,48 million, parmi lesquels 819.090 sont totalement guéris et 663.910 reçoivent des traitements, selon un rapport publié par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) ce mardi.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page