Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Yoon assistera à la cérémonie de commémoration du soulèvement du 18-Mai à Gwangju

Actualités 17.05.2022 à 14h48
Réponse de Yoon

SEOUL, 17 mai (Yonhap) -- Le président Yoon Suk-yeol se rendra à Gwangju, dans le sud-ouest du pays, mercredi afin d'assister à la cérémonie de commémoration du 42e anniversaire du mouvement pour la démocratisation du 18-Mai (1980) qui aura lieu au cimetière national du 18-Mai, a fait savoir ce mardi le bureau présidentiel.

La participation à cet événement de Yoon semble viser à envoyer un message d'intégration nationale en montrant une volonté de succéder à l'esprit de Gwangju et à obtenir le soutien des électeurs de la région Honam, bastion du principal parti d'opposition, le Parti démocrate (PD), composé des provinces du Jeolla et de Gwangju, lors des prochaines élections locales.

«Le président Yoon devrait lancer un message plus audacieux par rapport aux présidents précédents», a déclaré un haut officiel du bureau présidentiel. «Je pense qu'une étape importante de la nouvelle politique vers l'intégration nationale sera marquée demain», a dit un autre officiel.

Environ 100 députés du Parti du pouvoir du peuple (PPP), des ministres et la plupart des conseillers du bureau présidentiel devraient participer à l'événement. Pour une relation étroite entre le gouvernement et le parti, Yoon prendra un train à grande vitesse KTX et non un hélicoptère.

Dans son discours pour commémorer le soulèvement démocratique de 1980 demain, Yoon pourrait mentionner l'incorporation de l'esprit du 18-Mai dans la Constitution.

Lors d'une visite au cimetière en novembre dernier en tant que candidat à la présidence, Yoon avait déclaré avoir toujours cru en la nécessité de stipuler l'esprit du soulèvement démocratique dans la Constitution.

Il s'est également excusé en personne pour des propos considérés comme faisant l'éloge de l'ancien président autoritaire Chun Doo-hwan, qui a ordonné la répression sanglante des militants pour la démocratie. La répression a fait plus de 200 morts et 1.800 autres blessés, selon des données officielles conservatrices.

A la fin de la cérémonie, Yoon et les participants projettent de chanter ensemble «Marche pour le bien-aimé», le chant officiel pour marquer l'anniversaire du soulèvement de Gwangju.

Le chant faisait partie dans le passé de la cérémonie depuis 1997, mais l'ancien gouvernement conservateur de Lee Myung-bak avait ordonné que cette chanson soit chantée par une chorale à partir de 2009 et les demandes pour autoriser l'interprétation à l'unisson comme une partie officielle de la cérémonie étaient restées sans réponse ou avaient été rejetées sous le gouvernement de Park Geun-hye, avant que l'ex-président Moon Jae-in ordonne qu'elle soit chantée officiellement par tous les participants lors de la cérémonie annuelle en 2017.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page