Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le chef de l'agence de recrutement militaire souligne «l'équité» dans le programme d'exemption de service

Actualités 17.05.2022 à 19h21

SEOUL, 17 mai (Yonhap) -- Le chef de l'Administration des effectifs militaires (MMA) Lee Ki-sik a souligné ce mardi la nécessité d'examiner le programme d'exemption du service militaire du pays en tenant compte de «l'équité et de l'égalité», dans un contexte de résugence du débat sur l'opportunité d'appliquer l'exemption militaire aux membres du groupe de K-pop BTS.

Lee a noté que le pays fait face à une baisse du nombre de soldats, causée par le faible taux de natalité et aux appels publics en faveur de l'équité.

En vertu de la loi actuelle, tous les jeunes hommes sud-coréens valides âgés de 18 à 28 ans doivent servir dans l'armée pendant environ deux ans.

Les athlètes et musiciens classiques qui ont remporté des prix internationaux peuvent effectuer un service alternatif dans leur domaine au lieu d'accomplir un service actif classique. Ce programme ne s'applique cependant pas aux artistes de la culture pop.

«Nous parlons toujours du fait que notre pays a atteint une limite en termes de ressources humaines militaires tandis que l'équité est l'un des principaux sujets de conversation parmi les jeunes de notre pays», a déclaré Lee aux députés.

«Je pense qu'il est nécessaire de procéder à un examen à ce stade en tenant compte de l'équité et de l'égalité», a-t-il ajouté.

Face à la demande de clarifier ce que signifie un «examen», le chef de la MMA a souligné la nécessité de recueillir l'opinion publique sur la question de l'exemption du service militaire en mettant l'accent sur les pénuries de troupes auxquelles le pays sera confronté à l'avenir.

Lee Ki-sik, chef de l'Administration des effectifs militaires (MMA), prend la parole lors d'une session parlementaire à l'Assemblée nationale à Séoul, le mardi 17 mai 2022. (Pool photo)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page