Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Covid-19 au Nord : Kim Jong-un fustige la réponse au début de la crise sanitaire

Actualités 18.05.2022 à 09h13
Réunion du Politburo

SEOUL, 18 mai (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a fustigé des officiels pour ne pas avoir répondu correctement à l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19) dans sa première phase alors qu'il présidait une réunion du présidium du bureau politique du Parti du travail, a rapporté ce mercredi l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Son message est intervenu alors que le pays a signalé plus de 232.880 personnes supplémentaires ayant des symptômes de fièvre à travers le pays et six nouveaux décès, portant le bilan des morts à 62 jusqu'à mardi 18h.

Lors de la réunion du présidium du Politburo tenue mardi, Kim a déclaré que «l'immaturité» de la gestion de la crise dans ses premières phases et la réponse molle des hauts officiels du pays ont pleinement dévoilé les «points vulnérables», selon la KCNA.

Il a ajouté que ces mesures contre le virus ont conduit à accroître davantage «la complexité et les difficultés» au début de la campagne de lutte antivirus au moment où «le temps est vital». «La crise à laquelle nous faisons face a offert une plaque d'essai pour distinguer les mérites et les démérites de tout le système de travail de notre Etat», a-t-il noté.

Il a ensuite appelé à «redoubler d'efforts» afin de stabiliser la vie du peuple et souligné la nécessité d'«organiser plus scrupuleusement le travail pour assurer les conditions de vie et fournir les produits du quotidien».

Des membres du présidium, incluant Jo Yong-won, secrétaire en charge des affaires organisationnelles du Comité central du Parti, et d'autres officiels, ont participé à la réunion.

Les photos publiées par la KCNA montrent le numéro un nord-coréen et des officiels sans masque à la réunion. Lorsqu'il a annoncé les premiers cas de Covid-19 dans le pays, Kim est apparu en portant un masque pour la première fois en public lors d'une réunion du bureau politique la semaine dernière.

Le pays reclus a également affirmé la confiance en sa capacité à faire face à la crise sanitaire par ses propres moyens.

La KCNA a indiqué que la dernière réunion a «discuté de la question de continuer à maintenir la grande chance sur l'ensemble du front de la prévention épidémique en ajustant constamment et de manière mobile la politique de prévention épidémique de l'Etat avec un tournant favorable continu comme aujourd'hui et la situation de prévention épidémique en mutation».

Le cumul des cas de fièvre s'est élevé à plus de 1,72 million jusqu'à mardi 18h, dont plus de 1,02 million sont complètement guéris et au moins 691.170 reçoivent actuellement des soins.

Jeudi dernier, la Corée du Nord a rapporté ses premiers cas de Covid-19 après avoir prétendu être exempte de cas pendant plus de deux ans. En réponse, Pyongyang a déclaré l'application du système «d'urgence maximale» de contrôle des virus.

Le leader nord-coréen Kim Jong-un (au c. au fond) a dirigé une réunion du présidium du bureau politique du Comité central du Parti du travail à Pyongyang le mardi 17 mai 2022, rapporte le lendemain l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). Lors de cette réunion, Kim a exhorté les officiels à stabiliser la situaton épidémique après que le régime communiste a rapporté ses premiers cas de nouveau coronavirus (Covid-19) la semaine dernière.(Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page