Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Lee Jung-jae fait ses débuts de réalisateur à Cannes avec «Hunt»

Actualités 20.05.2022 à 18h19

CANNES, 20 mai (Yonhap) -- Lee Jung-jae, la star de «Squid Game», a fait ses débuts de réalisateur avec le film d'action et d'espionnage «Hunt», présenté en avant-première au 75e Festival de Cannes ce vendredi.

«Hunt» a été projeté au Grand Théâtre Lumière, pour la première fois, en Séances de Minuit et a été ovationné pendant trois minutes.

Lee, qui joue dans le film, et l'acteur principal Jung Woo-sung ont remercié le public, qui a applaudi ce film de 131 minutes qui dépeint la guerre du renseignement entre la Corée du Sud et la Corée du Nord pendant le régime militaire des années 1980.

«Je souhaite que tout le monde ait apprécié le film. Merci, merci beaucoup !» a déclaré Lee après la projection.

«Hunt» raconte l'histoire de deux agents du renseignement rivaux en Corée du Sud, Pyong-ho (Lee) et Jung-do (Jung), qui poursuivent séparément un espion nord-coréen qui divulgue des informations top secrètes susceptibles de compromettre la sécurité du pays. Les deux hommes finissent par découvrir un complot visant à assassiner le président sud-coréen.

Il s'agit du premier film réalisé par Lee. L'acteur, fort d'une carrière de 30 ans, a joué dans une quarantaine de films et séries télévisées. Il a également écrit le scénario de son premier film.

«Hunt» est également son premier projet après le succès qu'il a rencontré avec «Squid Game», qui lui a valu plusieurs grands prix d'interprétation aux Etats-Unis, dont celui du meilleur acteur aux Screen Actors Guild Awards.

«J'ai cherché un scénariste et un réalisateur ayant une vision créative similaire, mais je n'en ai pas trouvé, alors j'ai décidé d'écrire le scénario moi-même», a-t-il déclaré. «L'élément sur lequel je me suis le plus concentré était d'établir des raisons d'agir convaincantes pour chaque personnage.»

«Ce film ne concerne pas seulement ce qui se passe en Corée, mais traite aussi de l'arrêt de tous les conflits dans le monde», a-t-il déclaré. «J'aime à penser que ce film porte davantage sur les personnes qui s'efforcent de redresser leurs idéologies erronées, plutôt que de raconter une histoire sur la Corée du Nord et la Corée du Sud.»

Le réalisateur et acteur sud-coréen Lee Jung-jae (au centre), et les acteurs Jung Woo-Sung (à gauche) et Jung Man-sik (à droite) arrivent pour la projection du film «Hunt» lors du 75e Festival de Cannes le 19 mai 2022. (AFP=Yonhap)
Poster du film «Hunt». (Photo fournie par Megabox Plus M. Archivage et revente interdits) (Yonhap)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page