Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul et Washington d'accord pour un dialogue sur l'extension des exercices militaires conjoints

National 21.05.2022 à 18h14
Le président Yoon Suk-yeol et son homologue américain Joe Biden sourient lors de la conférence de presse conjointe donnée après le sommet bilatéral au bureau présidentiel de Yongsan à Séoul, le 21 mai 2022.
Le président Yoon Suk-yeol et son homologue américain Joe Biden se sont rencontrés pour un entretien élargi 12 plus 12 dans le cadre du sommet bilatéral tenu au bureau présidentiel de Yongsan à Séoul, le samedi 21 mai 2022.

SEOUL, 21 mai (Yonhap) -- Le président Yoon Suk-yeol et son homologue américain Joe Biden se sont mis d'accord ce samedi à Séoul pour débuter le dialogue en vue d'étendre les exercices militaires sud-coréano-américains sur la péninsule coréenne et dans les régions avoisinantes face à l'intensification des provocations nord-coréennes cette année, notamment avec un lancement de missile balistique intercontinental (ICBM).

Dans leur communiqué commun annoncé à l'issu de leur sommet bilatéral, les deux chefs d'Etat ont également consenti de redémarrer le Groupe stratégique et consultatif sur la dissuasion élargie (EDSCG), suspendu en 2018, puis ont réaffirmé le déploiement des moyens stratégiques des forces armées américaines sur la péninsule coréenne. Le communiqué a détaillé que «les deux chefs d'Etat ont réaffirmé le renforcement des moyens de dissuasion en revoyant la posture de défense combinée et le transfert du contrôle opérationnel (OPCON) en temps de guerre en se basant sur des conditions».

Le communiqué conjoint a précisé que «les deux chefs d'Etat ont confirmé les promesses de déploiement des moyens stratégiques des forces armées américaines en cas de besoin face aux actes déstabilisateurs de la Corée du Nord de manières appropriée et opportune. Les deux parties vont également identifier des mesures additionnelles ou nouvelles afin de renforcer les moyens de dissuasion en réaffirmant leurs promesses.» Yoon et Biden ont également appelé Pyongyang à revenir au dialogue afin de résoudre diplomatiquement et pacifiquement les problématiques nucléaires.

Dans ce communiqué conjoint, les deux parties ont évité d'appliquer la formulation «dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible (CVID)» dans le but de ne pas provoquer le Nord en utilisant simplement «dénucléarisation complète».

La Corée du Sud et les Etats-Unis sont convenus par ailleurs de renforcer la coopération et le contrôle des exportations ainsi que l'examen des investissements étrangers sur les technologies de pointe en visant la Chine. «Pour que l'usage des technologies avancées et critiques ne heurte pas la sécurité nationale et économique et pour la prévention, nous allons intensifier les coopérations entre les autorités compétentes des deux pays pour le contrôle des exportations et le projet d'investissements à l'étranger concernant ces technologies avancées», a déclaré le communiqué conjoint.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page