Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Park appelle Pékin à jouer un rôle de pays responsable et à respecter le nouvel ordre de l'Indo-Pacifique

Actualités 23.05.2022 à 17h17
Résultats du sommet Corée du Sud-USA

SEOUL, 23 mai (Yonhap) -- Le ministre des Affaires étrangères Park Jin a fait part de son souhait de voir la Chine jouer un rôle de pays responsable en respectant le nouvel ordre de l'Indo-Pacifique qui est en train de s'établir.

«Nous nous attendons à ce que la Chine joue un rôle de pays responsable en respectant l'ordre et les normes de l'Indo-Pacifique qui sont en train de s'établir nouvellement», a déclaré le chef de la diplomatie sud-coréenne lors d'une conférence de presse sur les résultats du sommet Corée du Sud-Etats-Unis qui s'est tenu samedi dernier à Séoul, après avoir été interrogé sur l'impact du renforcement de l'alliance Séoul-Washington sur les liens Séoul-Pékin.

A l'issue de leur premier sommet, le président Yoon Suk-yeol et son homologue américain Joe Biden ont déclaré que les deux pays chercheront à élever leurs relations vers une alliance stratégique globale. A ce propos, Park a souligné que «cela aidera en somme à fortifier et mûrir les relations Corée du Sud-Chine» en notant que les liens de Séoul avec Washington et Pékin ne sont pas un «jeu à somme nulle».

«Si la Chine a de telles inquiétudes, c'est à notre diplomatie de résoudre ces inquiétudes à travers une communication stratégique et de trouver un terrain d'entente pour développer les liens à l'avenir dans le respect mutuel», a souligné le ministre.

A propos de l'alliance technologique Corée du Sud-Etats-Unis qui a été concrétisée grâce au dernier sommet, Park l'a décrite comme un lien gagnant-gagnant car il est important d'assurer la compétitivité et les nouveaux moteurs de croissance du pays, tout en maintenant une longueur d'avance dans les technologies de pointe, notamment par rapport à la Chine.

Concernant le Cadre économique de l'Indo-Pacifique (IPEF) qui sera lancé officiellement plus tard dans la journée avec la participation de la Corée du Sud, le ministre des Affaires étrangères a indiqué que Séoul était disposé à communiquer étroitement avec la Chine pour la coprospérité dans la région afin de s'assurer que Pékin ne se sente pas mis à l'écart.

Lors du sommet de samedi dernier, Séoul a déclaré son plan d'établir sa propre stratégie Indo-Pacifique et Washington a soutenu le projet. Il s'agira de la première stratégie diplomatique qui sera mise en œuvre par Séoul vis-à-vis de cette région. «Elle inclura la manière dont la Corée du Sud contribuera au développement de la région Indo-Pacifique en tant que pays pivot dans le monde», a expliqué le ministre.

Au cours du sommet, la partie sud-coréenne a également affiché sa volonté d'organiser un sommet sur la démocratie dans le futur. Cette initiative dirigée par les Etats-Unis a été lancée avec la première édition de ce sommet multilatéral qui s'est tenu en ligne en décembre dernier et sa deuxième édition aura lieu cette année aux Etats-Unis.

«Nous n'avons pas spécifié le moment (de l'organisation du sommet par la Corée du Sud) mais notre position est que la Corée du Sud est disposée à diriger le sommet sur la démocratie si une occasion de l'organiser se présente et les autres pays nous soutiennent», a dit le ministre.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page