Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Yoon appelle à une combinaison de nucléaire, d'énergies renouvelables et de gaz naturel

Actualités 24.05.2022 à 14h35

SEOUL, 24 mai (Yonhap) -- Le président Yoon Suk-yeol a déclaré ce mardi que la Corée du Sud ferait sa part dans les efforts mondiaux pour atteindre la neutralité carbone, appelant à une bonne combinaison d'énergie nucléaire, d'énergies renouvelables et de gaz naturel.

Yoon a fait cette remarque lors de l'ouverture de la 28e Conférence mondiale du gaz à Daegu, à 302 kilomètres au sud-est de Séoul, où quelque 20.000 personnes de 80 pays, dont des dirigeants de sociétés gazières mondiales, sont attendues jusqu'à vendredi.

«En tant que nation leader mondiale, la Corée du Sud assumera sa responsabilité et son rôle dans les efforts internationaux visant à atteindre la neutralité carbone», a affirmé Yoon au Centre des expositions et des conventions de Daegu (EXCO). «Pour cela, nous devons raisonnablement mélanger nucléaire, énergies renouvelables et gaz naturel.»

Le président Yoon Suk-yeol prononce un discours de félicitations lors de l'ouverture de la 28e Conférence mondiale sur le gaz au Centre des expositions et des conventions de Daegu (EXCO), à 302 kilomètres au sud-est de Séoul, le 24 mai 2022.

Yoon a pris ses fonctions plus tôt ce mois-ci après avoir été élu sur la promesse d'abandonner la politique de sortie du nucléaire de l'ancienne administration Moon Jae-in. Il a reconnu l'importance du gaz naturel pour répondre à la demande énergétique mondiale et ses avantages pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de poussières fines.

«Mais nous devons adopter une approche à plus long terme et travailler pour le changement et l'innovation afin de réduire considérablement les émissions de carbone et la transition vers les industries de l'hydrogène», a-t-il estimé.

«Le gouvernement augmentera les investissements dans le développement de technologies pour réduire les émissions de carbone et garantir une base pour la production d'hydrogène au pays et à l'étranger afin de construire une chaîne d'approvisionnement en hydrogène stable», a-t-il ajouté.

Yoon a noté l'incertitude croissante sur les marchés mondiaux de l'énergie et des matières premières, affirmant qu'il sera important de diversifier les sources d'importation et de stimuler les investissements du secteur privé à l'étranger.

La Corée du Sud a introduit le gaz naturel dans le pays pour la première fois en 1986. Depuis lors, elle est devenue le troisième importateur mondial de gaz naturel liquéfié (GNL) et le premier exportateur de méthaniers, selon le bureau présidentiel. Le pays possède également la deuxième plus grande quantité de réserves de GNL.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page