Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Cannes 2022 : «Decision to Leave» de Park Chan-wook projeté au Grand Théâtre Lumière

Actualités 24.05.2022 à 22h00
Sur cette photo de Reuters, le réalisateur sud-coréen Park Chan-wook (au centre) et les acteurs Park Hae-il (à gauche) et Tang Wei arrivent pour la projection de «Decision to Leave» au 75e Festival de Cannes, à Cannes, en France, le 23 mai 2022.
Une séquence du film «Decision to Leave» réalisé par Park Chan-wook (Photo fournie par CJ ENM. Revente et archivage interdits)

CANNES/SEOUL, 24 mai (Yonhap) -- Park Chan-wook, un habitué du Festival de Cannes, est revenu sur la Croisette avec son nouveau film «Heojil Kyolshim» (Decision to Leave), un thriller romantique invité en compétition, a été projeté sur l'écran du Grand Théâtre Louis Lumière de Cannes en première mondiale, ce lundi (heure locale).

Pas de scène de violence, ni de scène d'amour nu, mais le film donne une sensation de douleur profonde après 138 minutes de projection. Il s'agit plutôt d'un mélodrame d'élégance des adultes réalisé par le grand cinéaste sud-coréen qui a été récompensé deux fois à Cannes : le prix du jury ex-æquo en 2009 pour le film «Thirst, ceci est mon sang» et le Grand Prix en 2004 avec «Old Boy».

Le film «Decision to Leave» raconte une histoire d'amour entre un inspecteur de police, Hae-joon interprété par Park Hae-il, et la suspecte, Seo-rae interprétée par l'actrice chinoise Tang Wei. Le détective lance une enquête sur la mort de l'époux de Seo-rae. Un lien amoureux «incompréhensible voire interdit» entre le surveillant qui mène l'enquête et la suspecte se forme et les échanges de regards entre les deux personnages saisissent le cœur des spectateurs.

Quand l'inspecteur confirme l'alibi présenté par Seo-rae, les relations tendues entre les deux avancent vers un lien amoureux mais cela ne dure pas longtemps puisque cet alibi a été falsifié par la protagoniste. L'heure de vérité arrive mais Hae-joon recommande de jeter le téléphone portable de Seorae dans la mer, une preuve tangible confisquée par Hae-joon lui-même. Les deux se retrouvent 13 mois plus tard dans une ville brumeuse avec leurs conjoints, l'épouse de Hae-joon de 17 ans de vie conjugale, et le nouvel époux de Seo-rae.

Présent à la première mondiale, le réalisateur Park Chan-wook a exprimé sa gratitude aux spectateurs en disant que «je vous remercie d'avoir été patient de voir un film long et ennuyeux, voire démodé». Mais cette modestie n'a pas caché la qualité de ce film qui mérite d'être l'une des œuvres représentatives du grand cinéaste. Les spectateurs ont salué le réalisateur avec deux standing ovations à la fin de séance.

Dans une interview accordée aux journalistes coréens à Cannes, Park a confié que «j'ai cherché à produire un film mature que les adultes puissent comprendre, ce qui ne nécessite pas automatiquement des séquences de violence cruelle ou des scènes de sexe. J'ai voulu produire un film qui s'infiltre aux spectateurs d'une manière plus subtile».

Le film se sort d'un socle de concept diptyque pour une histoire tragique entre des amoureux dont le lien est interdit. Il faut différencier avec les mélodrames stéréotypés puisque l'entassement des détails et le mouvement de la caméra semblant percevoir les cœurs des deux protagonistes ébranlés font du film un récit d'amour unique qui n'existe nulle part ailleurs.

Quatre fois sélectionné en compétition au Festival de Cannes et deux fois récompensé, Park Chan-wook a travaillé avec la scénariste Chung Seo-kyung qui a participé à presque tous ses films depuis «Lady Vengeance» (2005) et plus récemment «Mademoiselle» (2016) qui a été en compétition à Cannes. Park et Chung étaient d'accord dès le début de l'élaboration du scénario de donner le rôle principal à l'actrice chinoise Tang Wei pour ce film.

Quant au casting pour le rôle de détective chevronné, le réalisateur a noté qu'il a pris la décision de prendre Park Hae-il après avoir vu le film «The Last Princess» (2016) où celui-ci interprète le rôle de Jang Han, un ami d'enfance de la dernière princesse de la dynastie Joseon. «Decision to Leave» s'agit du premier film où les deux Park ont travaillé ensemble. L'acteur Park a parfaitement incarné le personnage de détective perfectionniste et discret quant à son désir.

Lors d'une conférence de presse tenue mardi, l'actrice Tang Wei, qui joue le rôle de la veuve dans le film, a déclaré être une grande fan des films de Park et n'avoir pas hésité à rejoindre son projet.

«C'était un grand plaisir de travailler avec le réalisateur Park Chan-wook sur le plateau», a-t-elle déclaré. «Je lui ai dit juste après la projection d'hier soir : "Merci, Monsieur Park. Vous avez rendu complète une partie de ma vie."»

Bien qu'elle soit apparue en 2010 dans «Late Autumn», un film en anglais dirigé par le réalisateur coréen Kim Tae-yong, il n'a pas été facile pour elle de jouer un personnage qui parle coréen la plupart du temps.

«Je dois jouer une femme chinoise dans une histoire qui se passe en Corée. C'est très intéressant car je peux y mettre beaucoup de mon expérience. Je voulais essayer», a-t-elle déclaré. «Je pense que je n'ai pas bien pu faire du début au milieu du tournage à cause de la langue. A partir de la dernière moitié, je pense que je me suis améliorée.»

L'acteur Park Hae-il a déclaré que «Decision to Leave» lui a donné l'occasion d'endosser le rôle d'un détective pour la première fois en plus de 20 ans de carrière d'acteur.

«Je n'avais jamais joué un policier. C'est peut-être à cause du rôle de suspect que j'ai joué dans "Memories of Murder"», a-t-il déclaré. «Et j'ai aimé le personnage du film de Park car il était différent et ne correspondait pas à un policier typique rencontré dans de nombreux films coréens.»

«Decision to Leave» sortira dans les salles obscures sud-coréennes le 29 mai prochain après la projection au festival de Cannes qui durera jusqu'au 28 mai.

jhoh@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page