Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La mobilité de la population au plus bas en 48 ans en avril

Actualités 25.05.2022 à 12h00
Un complexe d'appartements à Séoul. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 25 mai (Yonhap) -- Le nombre de Sud-Coréens qui ont déménagé à l'intérieur du pays a chuté au niveau le plus bas en 28 ans en avril sur fond de vieillissement démographique et baisse des transactions immobilières, ont montré ce mercredi des données de Statistique Corée (KOSTAT).

Le nombre de personnes qui ont changé de résidence s'est élevé à 483.000 le mois dernier, en baisse de 18,7% par rapport à l'année dernière, selon les données.

Le chiffre a marqué le niveau le plus bas pour un mois d'avril depuis 1947, lorsqu'il avait atteint 480.000. C'est également la première fois que le nombre a diminué en dessous de la barre des 500.000. La mobilité de la population a baissé pour le 16e mois consécutif en avril.

La diminution est principalement attribuée à la baisse du nombre d'adolescents, de personnes dans la vingtaine, de trentenaires et de quadragénaires, qui ont tendance à se déplacer plus que les autres groupes d'âge en raison de leur emploi ou du mariage, sur fond de faible taux de natalité et vieillissement rapide de la population.

De plus, les transactions immobilières ont dégringolé avec une baisse des prix des logements suite à la hausse du taux d'intérêt directeur et à la mise en place de conditions de crédit strictes. Rien qu'en février et mars, les transactions immobilières ont chuté de près de 49% en glissement annuel à 97.000.

Le taux de mobilité de la population, la part de ceux qui se déplacent vers un nouvel endroit sur 100 personnes, s'est élevé à 11,4% en avril, en baisse de 2,6 points de pourcentage par rapport à l'année dernière et le chiffre le plus bas depuis le début de la publication de telles statistiques en 2000.

Séoul et sept autres villes et provinces ont enregistré une diminution de leur population, tandis qu'Incheon, juste à l'ouest de Séoul, et huit autres villes et provinces ont vu une augmentation. Séoul a signalé la baisse la plus importante de 4.166 le mois dernier, tandis que le Gyeonggi, la province la plus peuplée dans le pays, entourant la capitale, a enregistré le plus grand afflux net de 3.588.

Les chiffres contrastés interviennent alors qu'un nombre croissant de Séouliens déménagent vers la province voisine à la recherche de logements moins chers.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page