Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Nord ne semble pas avoir l'intention de se dénucléariser par elle-même, selon le chef désigné du NIS

Actualités 25.05.2022 à 19h27

SEOUL, 25 mai (Yonhap) -- La Corée du Nord ne semble pas avoir l'intention de renoncer à ses armes nucléaires, a déclaré ce mercredi Kim Kyou-hyun, le candidat au poste de directeur du Service national du renseignement (NIS).

Le chef désigné du NIS a présenté son point de vue lors de son audience de confirmation parlementaire, quelques heures seulement après que Pyongyang a tiré trois missiles balistiques en mer de l'Est, sur fond d'inquiétudes selon lesquelles il pourrait bientôt procéder à un essai nucléaire.

«Je pense que la Corée du Nord n'a guère la volonté de se dénucléariser par elle-même», a déclaré Kim.

Concernant l'épidémie de Covid-19 en Corée du Nord, il a déclaré que les habitants nord-coréens ne semblent pas avoir été vaccinés, et que la vaccination du dirigeant Kim Jong-un n'a pas été confirmée.

Il semble que Pyonyang ait reçu des fournitures médicales d'urgence de la Chine, a-t-il ajouté.

Kim, ancien diplomate chevronné et assistant présidentiel principal, doute des chiffres de la Corée du Nord concernant les infections et décès quotidiens liés au coronavirus, disant que «les chiffres sont difficiles à croire».

«Il n'y a aucun moyen de vérifier (les chiffres) objectivement, mais cela semble être loin de la vérité», a-t-il déclaré.

La Corée du Nord a affirmé que la propagation du Covid-19 a ralenti ces derniers jours. Le nombre total de cas de fièvre depuis fin avril s'élève à plus de 3,06 millions.

Kim Kyou-hyun, le candidat au poste de directeur du Service national du renseignement (NIS), prête serment au début de son audience de confirmation à l'Assemblée nationale de Séoul, le 25 mai 2022.

Kim Kyou-hyun, le candidat au poste de directeur du Service national du renseignement (NIS), prête serment au début de son audience de confirmation à l'Assemblée nationale de Séoul, le 25 mai 2022.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page