Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) La Corée du Nord teste un dispositif de détonation nucléaire

Actualités 25.05.2022 à 20h31

SEOUL, 25 mai (Yonhap) -- La Corée du Nord a testé un dispositif de détonation nucléaire, avant ce qui serait le septième essai nucléaire du pays, a déclaré ce mercredi un haut responsable de la présidence.

Le test a eu lieu dans un lieu éloigné de Punggye-ri, le site des six essais nucléaires nord-coréens menés à ce jour, a déclaré Kim Tae-hyo, premier directeur adjoint du Bureau de la sécurité nationale.

«Des essais opérationnels d'un dispositif de détonation nucléaire, qui visent à préparer le septième essai nucléaire à Punggye-ri, ont été détectés», a déclaré Kim aux journalistes. «La possibilité d'un essai nucléaire imminent dans les prochains jours ou les deux prochains jours est faible, mais après cela, c'est certainement possible.»

La dernière fois que la Corée du Nord a procédé à un essai nucléaire remonte à septembre 2017, lorsqu'elle a affirmé avoir testé une bombe à hydrogène.

Kim a dit ne pas savoir quand l'essai nucléaire aurait lieu.

«Il est probable que le dirigeant nord-coréen n'a pas décidé lui-même», a-t-il déclaré, bien que «les autorités nord-coréennes sont dans la phase finale de préparation d'un essai nucléaire.»

Kim a confirmé que les tirs d'aujourd'hui impliquaient un missile balistique intercontinental Hwasong-17 et deux missiles balistiques à courte portée.

Il a également affirmé qu'il y a une motivation politique derrière les tirs d'essai, notamment pour «interférer dans le calendrier de la politique intérieure de la république de Corée», une référence probable aux élections locales du 1er juin prochain, et pour «tester la posture de sécurité du nouveau gouvernement».

«Le fait qu'ils aient commencé leurs provocations au moment où le président américain Joe Biden entrait dans l'espace aérien de son pays est un message stratégique adressé à la fois à la Corée du Sud et aux Etats-Unis», a déclaré Kim.

«La Corée du Nord semble tester divers vecteurs nucléaires avec ces tirs de missiles balistiques», a déclaré le député Kim Byung-kee, du principal parti d'opposition, le Parti démocrate (PD), aux journalistes après une réunion avec le Service national du renseignement (NIS).

Il a ajouté que, selon le NIS, l'essai d'un dispositif de détonation nucléaire par la Corée du Nord n'est pas nécessairement un signe de l'imminence de son septième essai nucléaire, car des essais similaires précédents n'ont pas conduit à un essai nucléaire.

Kim Tae-hyo, premier directeur adjoint du Bureau de la sécurité nationale, informe les journalistes au bureau présidentiel de Séoul, le 18 mai 2022.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page