Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Les hauts diplomates sud-coréens, américains et japonais condamnent les tirs de missiles de la Corée du Nord

Actualités 25.05.2022 à 20h58

SEOUL, 25 mai (Yonhap) -- Les plus hauts diplomates de la Corée du Sud, des Etats-Unis et du Japon ont fermement condamné les derniers tirs de missiles de la Corée du Nord lors d'entretiens téléphoniques ce mercredi, selon le ministère des Affaires étrangères.

Le ministre des Affaires étrangères Park Jin et son homologue américain Antony Blinken sont convenus de coopérer étroitement pour faire pression en faveur d'une nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'ONU contre Pyongyang, car ils ont qualifié l'acte du Nord de «grave provocation» qui ne mène qu'à son isolement et menace la paix et la stabilité régionales, a-t-il ajouté.

Park a également eu un entretien téléphonique avec le ministre japonais des Affaires étrangères, Yoshimasa Hayashi, pour discuter de leurs réponses communes aux essais de missiles nord-coréens. Ils sont convenus que la communauté internationale devait apporter une «réponse sévère et unifiée» contre les provocations, a indiqué le ministère dans un communiqué distinct.

Park et Yoshimasa sont convenus d'intensifier la coopération trilatérale entre la Corée du Sud, le Japon et les Etats-Unis pour contrer les menaces nucléaires et de missiles de la Corée du Nord, a-t-il noté.

Il reste à déterminer si le panel de l'ONU adoptera des sanctions supplémentaires contre Pyongyang, ce qui, selon beaucoup, dépend principalement des positions des membres permanents de la Chine et de la Russie disposant du droit de veto.

Plus tôt dans la journée, le Nord a lancé un missile balistique intercontinental (ICBM) présumé et deux autres missiles balistiques dans la mer de l'Est, a indiqué l'armée sud-coréenne.

Park et Blinken ont partagé le même point de vue selon lequel il est «très regrettable» que le régime de Kim Jong-un utilise ses ressources rares dans ses programmes nucléaires et de missiles alors que la population du pays souffre de l'épidémie de Covid-19, selon le ministère.

Ils ont également noté que le sommet du week-end entre la Corée du Sud et les Etats-Unis a servi de «jalon» pour relever leur alliance à un «partenariat stratégique global» et sont convenus d'avoir des discussions de suivi lors de la visite de Park aux Etats-Unis, a-t-il ajouté.

Des préparatifs sont en cours sur la visite de Park à Washington le mois prochain, selon des sources bien informées.

Le représentant spécial pour la paix et la sécurité sur la péninsule coréenne, Kim Gunn, a eu ce mercredi des entretiens téléphoniques consécutifs avec ses homologues américain et japonais, Sung Kim et Takehiro Funakoshi, respectivement, pour discuter du lancement des missiles du Nord et des réponses conjointes, a indiqué le ministère dans des communiqués séparés.

L'envoyé de Séoul s'est également entretenu séparément par téléphone avec l'ambassadeur chinois Xing Haiming et l'ambassadeur russe Andrey Kulik. Il a souligné la nécessité d'apporter une réponse unifiée aux lancements de missiles de la Corée du Nord et a demandé le soutien de leurs pays en ce sens au Conseil de sécurité de l'ONU.

En réponse, les ambassadeurs ont réaffirmé leur engagement à jouer un «rôle constructif» pour résoudre de façon pacifique les problèmes de la péninsule coréenne, a-t-il noté.

Le ministre des Affaires étrangères Park Jin prend la parole lors d'une réunion avec de hauts responsables sur le lancement de missiles nord-coréens au siège du ministère à Séoul le 25 mai 2022.

as26@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page