Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Cour suprême confirme la condamnation à 1 an et 6 mois de prison pour Seungri de Bigbang

Actualités 26.05.2022 à 11h43
Seungri du groupe Bigbang (Photo d'archives Yonhap)
Cette photo d'archives du 9 mars 2020 montre , un ancien membre du groupe de K-pop Bigbang, entrant dans un camp d'entraînement de l'armée à Cheorwon, à environ 90 kilomètres au nord-est de Séoul. , dont le vrai nom est Lee Seung-hyun et âgé de 31 ans, a été condamné à une peine de trois ans de prison par un tribunal militaire le jeudi 12 août 2021, pour neuf chefs d'accusation, dont médiation de prostitution et jeux d'argent à l'étranger.

SEOUL, 26 mai (Yonhap) -- La condamnation à un an et demi de prison ferme pour Seungri, membre du groupe de K-pop Bigbang, a été confirmée ce jeudi par la Cour suprême pour avoir joué illégalement à des jeux d'argent, violé la loi sur l'interdiction du trafic sexuel et détourné des fonds.

Seungri a offert à des investisseurs taïwanais, japonais et hongkongais des rencontres avec des prostituées, incluant lui-même, entre décembre 2015 et janvier 2016. De plus, il a détourné 528 millions de wons (environ 390.000 euros) de fonds de la boîte de nuit Burning Sun, située dans le quartier de Gangnam à Séoul, sous prétexte d'une commission pour l'usage de la marque de son bar Monkey Museum à Séoul.

Il a été également condamné pour n'avoir pas déclaré une somme de 2,2 milliards de wons utilisés pour des jeux d'argent et l'achat d'un million de dollars de jetons dans des casinos de Las Vegas aux Etats-Unis entre 2013 et 2017. Il a été également jugé coupable d'actes d'intimidation contre des clients dans un bar de Gangnam avec l'aide de gangsters à la fin de l'année 2015.

Les autorités judiciaires avaient porté neuf chefs d'accusation à son encontre et la Cour suprême a confirmé aujourd'hui sa culpabilité.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page