Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(FOCUS) Le programme de Yoon renforcé par le triomphe du PPP aux élections locales

Gros plans 02.06.2022 à 08h51

SEOUL, 02 juin (Yonhap) -- La victoire écrasante du Parti du pouvoir du peuple (PPP) au pouvoir aux élections locales devrait donner un élan significatif à la politique du président Yoon Suk-yeol au cours de sa première année de mandat, tout en repoussant le centre de gravité politique du pouvoir local vers les conservateurs.

Le PPP de Yoon a remporté 12 des 17 postes de maire et gouverneur qui étaient en jeu, tandis que la principale formation d'opposition, le Parti démocrate (PD), n'en a gagné que cinq, dont trois dans les provinces du Jeolla, avec environ 77% des voix comptées.

Dans la province du Gyeonggi, Kim Dong-yeon du PD a remporté une victoire sur le fil du rasoir face à Kim Eun-hye du PPP en renversant la situation à la fin du dépouillement.

A Séoul, l'actuel maire Oh Se-hoon a été réélu, tandis que Yoo Jeong-bok du PPP a remporté la course à la mairie d'Incheon.

«Nous sommes profondément reconnaissants pour tout le soutien que les gens nous ont apporté», a déclaré le président du PPP, Lee Jun-seok. «Plus que toute autre chose, nous sommes reconnaissants d'avoir eu la chance de reprendre une partie considérable de l'administration régionale après la victoire à l'élection présidentielle.»

La direction du Parti du pouvoir du peuple (PPP) au pouvoir célèbre ses bons résultats en regardant la couverture télévisée d'un sondage à la sortie des urnes à Séoul, le 1er juin 2022, qui montrait que la formation conservatrice devrait remporter 13 des 17 postes de maire et de gouverneur métropolitain, dont celui de maire de Séoul. Des élections locales ont eu lieu mercredi pour élire les maires, les gouverneurs, les surintendants de l'éducation et les dirigeants des conseils locaux. (Pool photo)

Le triomphe du PPP conservateur a également marqué un changement radical de pouvoir au niveau local. Lors des élections municipales de 2018, le PD progressiste a décroché 14 postes sur 17.

Lors des scrutins de mercredi, sept sièges à l'Assemblée nationale étaient également en jeu.

L'ancien candidat présidentiel du PD, Lee Jae-myung, a été élu à l'Assemblée nationale pour représenter la circonscription Gyeyang-B d'Incheon. Lee était également le chef de la campagne du PD pour les élections locales.

Malgré sa propre victoire, Lee affichait une mine sombre.

«J'accepterai humblement la sévère réprimande que le peuple nous a faite», a déclaré Lee à propos de la défaite du parti lors d'une interview télévisée à son bureau électoral. «Je ferai de mon mieux pour regagner la confiance et l'amour des gens.»

Selon la Commission nationale des élections (NEC), le taux de participation électorale a été provisoirement comptabilisé à 50,9%, le deuxième plus bas jamais enregistré pour des élections locales.

Les élections étaient largement considérées comme une compétition prolongée entre les deux principaux partis, car elles se sont tenues à peine 22 jours après l'investiture du gouvernement Yoon et moins de trois mois après l'élection présidentielle de mars, lorsque le PD a été battu par une marge très mince.

La victoire du PPP aux élections locales devrait accélérer les politiques du gouvernement Yoon, y compris les problèmes d'offre de logements, la déréglementation des entreprises et une position plus dure à l'égard de la Corée du Nord.

«Lors des élections nationales, le sentiment public a de nouveau donné un grand coup de pouce», a noté un responsable du bureau de Yoon, qualifiant la victoire d'«opportunité claire de prendre de l'élan dans les affaires de l'Etat».

Il était attendu que le PPP remporte les élections parce qu'elles ont eu lieu après que Yoon a fait quelques réalisations diplomatiques et économiques.

Yoon, qui s'est engagé à renforcer l'alliance avec les Etats-Unis, a tenu des pourparlers au sommet à Séoul avec le président américain Joe Biden le 21 mai, marquant le sommet Corée du Sud-Etats-Unis le plus rapidement organisé après l'investiture d'un président sud-coréen. Yoon a également promis d'opposer une réponse plus ferme et plus forte à toute provocation nord-coréenne.

Sur le front économique, à trois jours seulement des élections, l'Assemblée nationale a approuvé le budget supplémentaire le plus important jamais enregistré pour aider les petits commerçants touchés par la pandémie de Covid-19.

Les sondages ont montré que la popularité de Yoon était en hausse.

Dans une enquête nationale réalisée du 23 au 27 mai par Realmeter auprès de 2.516 personnes âgées de 18 ans ou plus, 54,1 % ont estimé que Yoon avait fait du bon travail, en hausse de 2 points de pourcentage par rapport à la semaine précédente. En revanche, 37,7% ont jugé que Yoon n'avait pas fait du bon travail, en baisse de 2,9 points sur une semaine.

Les partisans de l'ancien candidat présidentiel Lee Jae-myung affilié à la principale formation d'opposition, le Parti démocrate (PD), célèbrent sa victoire au bureau de campagne de Lee à Incheon, à l'ouest de Séoul, le 1er juin 2022, alors qu'ils regardent la couverture télévisée d'un sondage à la sortie des urnes montrant que Lee devrait remporter l'élection parlementaire partielle dans la circonscription de Gyeyang-B de la ville contre Yoon Hyung-sun du Parti du pouvoir du peuple (PPP) au pouvoir.

Contrairement au PPP, la direction du PD est en plein désarroi depuis la défaite à l'élection présidentielle et a fait l'objet de critiques pour avoir rejeté un projet de loi controversé qui réduira et finalement abolira les pouvoirs d'enquête du Parquet.

Le PD a également été embourbé dans une querelle interne, qui a été déclenchée par l'appel du co-chef par intérim du PD, Park Ji-hyun, à des réformes radicales du parti.

«Au lieu de montrer une attitude humble après avoir perdu l'élection présidentielle, le PD a montré une attitude de personnes éclairées. Cela a accru une opinion défavorable envers le PD», a analysé Shin Yul, professeur de sciences politiques à l'université Myongji à Séoul.

Les résultats des élections ont montré que les électeurs ont opté pour les opérations stabilisées de l'administration Yoon, tout en appelant au changement au sein du PD, qui détient la majorité à l'Assemblée nationale, ont noté des observateurs politiques.

Lors d'élections parlementaires partielles tenues simultanément, les anciens candidats présidentiels Ahn Cheol-soo et Lee du PD ont remporté chacun un siège à l'Assemblée nationale.

Ahn du PPP, qui s'est retiré de la course présidentielle pour soutenir Yoon, est susceptible de déclarer sa candidature à la direction du parti, tandis que Lee devrait faire face à la résistance de sa formation alors que le PD a subi une défaite écrasante aux élections locales.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page