Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Un jour dans l'histoire de la Corée

16 juin

1232 -- Suite à des invasions mongoles, la dynastie Goryeo déplace sa capitale de Gaeseong à l'île de Ganghwa, au large de la côte ouest de la péninsule.

1956 -- Début de la diffusion de HLKZ-TV, la première chaîne de télévision en Corée du Sud.

1981 -- Le gouvernement sud-coréen donne l'autorisation à ses citoyens de voyager librement à l'étranger.

1998 -- Chung Ju-yung, président honoraire du groupe Hyundai, se rend en Corée du Nord avec 500 têtes de bétail qu'il offre au pays. Il est le premier civil sud-coréen à être autorisé à se rendre au Nord via le village de Panmunjom, dans la Zone démilitarisée (DMZ). Le fondateur du conglomérat sud-coréen décèdera en mars 2001, à l'âge de 86 ans.

2004 -- Les deux Corées commencent à démanteler des haut-parleurs et des panneaux de propagande le long de la Zone démilitarisée (DMZ).

2005 -- Un tribunal de Séoul émet un mandat d'arrêt à l'encontre de Kim Woo-choong, le fondateur du groupe Daewoo, accusé de fraude comptable, d'emprunts illégaux et de trafic de devises.

2007 -- Les Etats-Unis demandent officiellement à la Corée du Sud de renégocier sept points de l'accord de libre-échange en cours de négociation.

2009 -- La Corée du Nord avance que deux journalistes américaines emprisonnées ont avoué avoir préparé une «campagne de dénigrement» contre l'Etat communiste.

2015 -- La Haute Cour de Séoul condamne Kim Ki-jong à 12 ans de prison pour avoir blessé l'ambassadeur des Etats-Unis à Séoul, Mark Lippert. Kim a attaqué à l'arme blanche Lippert lors d'un petit-déjeuner dans le centre de Séoul le 5 mars 2015 et l'ambassadeur avait dû recevoir plus de 80 points de suture au visage et à un bras.

2020 -- La Corée du Nord fait exploser le bureau de liaison conjoint à sa ville frontalière de Kaesong, exacerbant les tensions sur la péninsule, après avoir menacé presque quotidiennement de punir Séoul pour les prospectus de propagande anti-Pyongyang envoyés depuis le Sud par des associations de transfuges nord-coréens.

(FIN)

Accueil Haut de page