Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pyongyang toujours muet face aux propositions américaines

Corée du Nord 17.06.2022 à 08h52
Le porte-parole du département d'Etat, Ned Price, lors d'un point de presse régulier le jeudi 16 juin 2022 à Washington. (Capture du site Internet du département d'Etat américain. Revente et archivage interdits)

WASHINGTON, 16 juin (Yonhap) -- La Corée du Nord reste toujours muette face aux propositions des Etats-Unis pour un dialogue, a déclaré ce jeudi le porte-parole du département d'Etat américain, Ned Price.

Ce dernier a également réaffirmé les engagements américains à s'engager diplomatiquement avec la Corée du Nord sans conditions préalables. «Vous avez entendu le secrétaire (Antony) Blinken, lorsqu'il était avec son homologue sud-coréen plus tôt cette semaine, dire que notre approche est d'indiquer clairement à la République populaire démocratique de Corée (RPDC) que nous n'avons pas d'intention hostile. Nous cherchons la diplomatie et le dialogue afin de faire avancer les perspectives de dénucléarisation complète de la péninsule coréenne», a dit Price lors d'un point de presse régulier.

«Vous avez également entendu (Blinken) dire que nous n'avons pas reçu de réponse de la RPDC. C'était il y a quelques jours. Il n'y a pas eu de changement depuis», a-t-il ajouté. Lors d'une conférence de presse avec le ministre des Affaires étrangères Park Jin, après leur réunion bilatérale lundi, Blinken a exhorté Pyongyang à s'engager dans un dialogue en disant que les Etats-Unis n'ont absolument aucune intention hostile à l'égard du Nord. La Corée du Nord évitent les négociations sur la dénucléarisation depuis fin 2019.

L'appel à s'engager dans la diplomatie intervient sur fond d'inquiétudes croissantes selon lesquelles l'Etat récalcitrant pourrait bientôt procéder à un essai nucléaire. La Corée du Nord a effectué son dernier essai nucléaire en septembre 2017. Le pays a lancé au moins 31 missiles balistiques depuis le début de cette année, le plus grand nombre de missiles balistiques tirés par le Nord en une seule année, selon des officiels américains.

Le ministère des Affaires étrangères a dit plus tôt que la Corée du Nord semblait avoir achevé «toutes les préparations» pour un essai nucléaire et qu'elle n'avait plus qu'à prendre une décision politique. Blinken a fait savoir que les Etats-Unis et leurs alliés se préparaient à toute éventualité, y compris des «ajustements à la fois à court terme et à plus long terme de notre posture militaire si nécessaire».

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page