Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Washington fait part à Pékin de ses inquiétudes concernant un probable essai nucléaire du Nord

Actualités 17.06.2022 à 09h05

WASHINGTON, 16 juin (Yonhap) -- Les Etats-Unis ont discuté avec la Chine des appréhensions croissantes concernant un éventuel essai nucléaire nord-coréen, a déclaré ce jeudi le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan.

Il a également réitéré les inquiétudes de Washington concernant ce qui sera le septième essai nucléaire de la Corée du Nord. «Sur la Corée du Nord, nous avons exprimé notre crainte quant au fait que le Nord se prépare à effectuer un autre essai nucléaire. Nous l'avons dit publiquement. Nous l'avons communiqué à la Chine», a fait savoir Sullivan lors d'une session de discussion en ligne organisée par le Center for a New American Security (CNAS), un groupe de réflexion basé à Washington.

Le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan prend la parole lors d'une conversation organisée par le Center for a New American Security (CNAS) à Washington, le 16 juin 2022. (Image capturée sur le site Web du CNAS. Revente et archivage interdits)

Ces remarques interviennent après que Sullivan a rencontré Yang Jiechi, chef du bureau des affaires étrangères du Parti communiste chinois, en Europe. «Les faits parlent d'eux-même. Voyons comment les choses se déroulent, mais ces deux sujets figuraient dans nos discussions de lundi en Europe, la discussion que j'ai eue avec mon homologue, Yang», a-t-il dit lorsqu'on lui a demandé s'il existait un consensus entre les Etats-Unis et la Chine sur la guerre en Ukraine et les provocations nord-coréennes.

Kurt Campbell, assistant adjoint du président et coordinateur du Conseil de sécurité nationale pour l'Indo-Pacifique, a rapporté plus tard que les Etats-Unis et la Chine avaient eu des discussions «détaillées» et «franches».

«Nous avons eu une série de discussions détaillées et très franches sur l'Ukraine, sur la Corée du Nord, sur l'Asie du Sud-Est, sur la stratégie indo-pacifique, en gardant ces lignes de communication ouvertes, en essayant d'éliminer les zones d'erreurs de calcul potentielles, en essayant de s'assurer qu'il y a des liens de communication en cas de faute d'inattention ou d'erreur de calcul», a-t-il expliqué à propos de la réunion Sullivan-Yang lors d'une session ultérieure organisée par le CNAS.

«C'est le but principal alors que nous essayons de construire ce qui est indéniablement une relation compétitive, mais, espérons-le, une relation pacifique dans laquelle les meilleurs aspects de la concurrence des deux côtés peuvent être mis en évidence», a-t-il ajouté.

Kurt Campbell, assistant adjoint du président et coordinateur du Conseil de sécurité nationale pour l'Indo-Pacifique, s'exprime lors d'un webinaire organisé par le Center for a New American Security (CNAS) à Washington, le 16 juin 2022. (Image capturée sur le site Web du CNAS. Revente et archivage interdits)

La Chine, en collaboration avec la Russie, a bloqué le mois dernier une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU proposée par les Etats-Unis qui visait à imposer de nouvelles sanctions plus sévères à la Corée du Nord pour avoir organisé plus d'une douzaine de séries d'essais de missiles balistiques cette année en violation des résolutions onusiennes existantes. Pyongyang a jusqu'à présent tiré plus de 31 missiles balistiques en 18 séries d'essais cette année, selon des responsables américains.

Des officiels à Séoul et à Washington ont noté que le Nord pourrait également effectuer son septième essai nucléaire dans un proche avenir, le ministre sud-coréen des Affaires étrangères Park Jin ayant réaffirmé plus tôt cette semaine que Pyongyang semble avoir terminé tous les préparatifs d'un essai et la seule chose qui reste avant un test réel serait une décision politique. La Corée du Nord a effectué son sixième essai nucléaire en septembre 2017.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page