Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'économie coréenne risque de perdre de l'élan sur fond d'incertitudes extérieures

Actualités 17.06.2022 à 11h02
(Photo d'archives Yonhap)

SEJONG, 17 juin (Yonhap) -- L'économie sud-coréenne risque de perdre de l'élan alors que la détérioration de la situation économique extérieure est susceptible d'affecter les investissements et la croissance des exportations sur fond d'inflation élevée, a averti ce vendredi le ministère de l'Economie et des Finances.

La volatilité du marché et les risques baissiers sur l'économie mondiale ont augmenté davantage sur fond d'accélération du resserrement monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de perturbations dans les chaînes d'approvisionnement mondiales, a estimé le ministère dans son rapport mensuel d'évaluation économique, appelé Livre vert.

Le gouvernement a présenté une évaluation plus sombre par rapport au mois précédent dans un contexte d'inquiétudes croissantes sur la stagflation, un mélange de ralentissement de la croissance et de forte inflation.

Des pressions inflationnistes sont en train de se former rapidement sur fond de flambée des prix du pétrole et des produits de base, causée par la guerre prolongée entre la Russie et l'Ukraine et de reprise de la demande.

Les prix à la consommation ont bondi de 5,4% en glissement annuel en mai, la plus forte croissance en près de 14 ans, après avoir progressé de 4,8% en avril.

Les exportations, le principal moteur de la croissance économique, ont augmenté de 21,3% sur un an en mai, poursuivant leur hausse pour le 19e mois. Les prix élevés du pétrole ont tiré vers le haut les importations, entraînant un déficit commercial pour le deuxième mois consécutif.

Les marchés boursiers et des changes de la Corée du Sud ont plongé cette semaine à cause des craintes sur le resserrement monétaire agressif de la Fed.

Après une réunion de politique monétaire de deux jours, la Fed a augmenté mercredi (heure américaine) les taux d'intérêt directeurs de 0,75 point de pourcentage dans le but d'endiguer l'inflation galopante. Il s'agissait du premier relèvement d'une telle ampleur depuis 1994.

Le rapport du gouvernement a montré que les ventes des grands magasins et les dépenses par cartes ont augmenté en mai à un rythme plus rapide que le mois précédent sur fond d'assouplissement des restrictions antivirus.

Les dépenses par carte ont progressé de 16,4% sur un an le mois dernier, représentant une hausse pour le 16e mois consécutif. Le chiffre marque une accélération par rapport à la hausse de 13,8% enregistrée en avril.

Les ventes des grands magasins ont crû de 20,8% sur un an en mai après avoir progressé de 15,6% en avril. Les ventes locales de voitures ont quant à elles reculé de 5,4%, continuant leur baisse pour le troisième mois.

Le ministère des Finances a dévoilé hier le nouveau plan de sa politique économique axé sur la déréglementation et des réductions fiscales dans le but de favoriser une croissance économique dirigée par le secteur privé.

Le gouvernement a abaissé sa prévision de croissance économique pour cette année à 2,6% par rapport à son estimation de 3,1% établie en décembre, tout en révisant fortement à la hausse la projection d'inflation de cette année à 4,7%, le plus haut niveau en 14 ans, par rapport aux 2,2% précédemment anticipés.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page